Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour



Le Podcast Journal - podcastjournal.net 

Recherche sur ce site avec Google
 
 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net

Expo "Rubens - portraits princiers"


Jusqu'au 14 janvier 2018, le Musée du Luxembourg à Paris propose une flamboyante exposition de portraits princiers exécutés par Pierre Paul Rubens, peintre baroque flamand né à Siegen, Westphalie en 1577, décédé à Anvers en 1640.


Musée du Luxembourg. Photo (c) Charlotte Service-Longépé
Musée du Luxembourg. Photo (c) Charlotte Service-Longépé
rubens,_portraits_princiers.mp3 Portraits princiers.mp3  (1.63 Mo)

Après une éducation humaniste, Rubens part en Italie, engagé comme peintre à la cour de Mantoue par Vincent Gonzague. Pendant sa formation artistique à Rome, il copie assidûment les tableaux des grands maîtres italiens tels que Titien, Le Tintoret, Véronèse et Le Caravage qui inspirent grandement son style et son usage des teintes intenses. Peu après, Rubens sera envoyé en mission diplomatique auprès du Roi d’Espagne.

Sa brillante position sociale, son érudition, et son savoir linguistique lui permirent d’exercer un rôle diplomatique prépondérant auprès des différentes cours européennes où il séjourna, devenant successivement leur peintre officiel. Grâce à ce statut, Rubens peint avec grand talent de nombreuses personnalités royales qui nous sont présentées dans cette exposition exceptionnelle.
Rubens au génie débordant disposait d’un atelier d'artiste où il accueillait une centaine d'élèves ainsi que de nombreux talents tels que Jordaens et le jeune doué Van Dyck avec lequel il collabora. Chaque peintre était spécialisé dans un domaine particulier: Snyders pour les animaux, Breughel de Velours pour les fleurs. Rubens laissait à ses collaborateurs une grande liberté d’exécution et d’improvisation.


Pierre Paul Rubens. Photos et montage (c) Charlotte Service-Longépé
Pierre Paul Rubens. Photos et montage (c) Charlotte Service-Longépé
Chaque salle du musée du Luxembourg s'articule autour d'une cour européenne: l'expérience italienne, la cour de Bruxelles, avec en préambule un arbre généalogique illustrant les interactions entre les membres de chaque royauté. Les œuvres sont mises en valeur sur les tentures aux tons vifs.
Plusieurs tableaux aux très grandes dimensions montrent notamment la reine Catherine de Médicis aux différents âges de sa vie ainsi qu'un tableau la mettant en scène avec Rubens lui-même.

Quelques estampes tirées de La Galerie Médicis contre balancent les portraits parfois pompeux et autres allégories officielles.
Grâce au travail de son prolifique atelier, Rubens, Prince de la peinture, laisse une œuvre abondante et variée par laquelle il a réussi à faire la synthèse entre la peinture flamande et l’Italienne. Dernier grand de la Renaissance où premier peintre baroque moderne, Rubens exalte les formes et les couleurs dans une scénique théâtrale d’une grande richesse picturale qui fait aujourd’hui plus que jamais son style unique.

Rubens: Portraits princiers. Photos et montage (c) Charlotte Service-Longépé
Rubens: Portraits princiers. Photos et montage (c) Charlotte Service-Longépé
"Quel enchanteur! Je le boude quelquefois: je le querelle sur ses grosses formes, sur son défaut de recherches et d'élégance. Qu'il est supérieur à toutes ces petites qualités qui sont tout le bagage des autres! En se permettant tout, il vous porte au-delà de la limite qu'atteignent à peine les plus grands esprits; il vous domine, il vous écrase sous tant de liberté et de hardiesse".
Eugène Delacroix


27/12/2017




Autres articles dans la même rubrique ou dossier:

Expo Alphonse Mucha - 20/10/2018

Expo Henry Moore - 17/10/2018

Le podha - 15/09/2018

Picasso et la danse - 29/08/2018

1 2 3 4 5 » ... 83







Retrouvez le Podcast Journal :