Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour



Le Podcast Journal - podcastjournal.net 

Recherche sur ce site avec Google
 
 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net

Grossesse et usage chronique du paracétamol


La prise de paracétamol pendant la grossesse pourrait augmenter le risque d’hyperactivité avec déficit d’attention (TDAH) chez l’enfant, selon une récente étude publiée dans la revue médicale Pediatrics*.


Illustration. Image du domaine public.
Illustration. Image du domaine public.
paracetamol_et_grossesse.mp3 Paracétamol et grossesse.mp3  (210.81 Ko)

La consommation prolongée du médicament, principe actif du Doliprane, a plus que doublé le risque de TDAH. Des chercheurs ont recueilli des informations auprès de 95.242 mères, 75.217 pères et 112.973 enfants nés entre 1999 et 2009, dont 2.245 souffrant de TDAH. Presque la moitié, ou 47% des femmes, avaient pris du paracétamol, aussi appelé acétaminophène: 29% lors d’un semestre, 16% lors de deux semestres et moins de 4% lors des trois semestres de grossesse.

"Nous avons découvert que la prise de paracétamol pendant 29 jours ou plus, durant la grossesse, augmentait le risque de TDAH de 220% chez l’enfant", a déclaré à CNN Eivind Ystrom, chercheur à l’Institut norvégien de la santé publique et auteur principal de l’étude. L’étude a été menée "après la prise en compte des conditions médicales et du risque de TDAH dans la famille".
Mais le chercheur affirme que ces résultats ne devraient pas dissuader les femmes enceintes à prendre du paracétamol, si elles souffrent de fièvre ou de douleurs. Elles doivent, cependant, consulter un médecin pour une option alternative si elles ont besoin du médicament pendant plus d’un mois.

Si le risque de TDAH augmente considérablement avec l’usage chronique du paracétamol, la même étude a également constaté une légère baisse du risque de TDAH chez l’enfant dont la mère a pris le médicament pendant sept jours ou moins.


* Prenatal exposure to acetaminophen and risk of ADHD. Doi: 10.1542/peds.2016-3840, American Academy of Pediatrics.


09/11/2017




Autres articles dans la même rubrique ou dossier:

"Soleil bien aimé" - 05/05/2018

Une cure prétox - 26/12/2017

1 2 3 4 5 » ... 15







Retrouvez le Podcast Journal :