Podcast Journal, l'information internationale diffusée en podcast
Podcast Journal
 
Facebook
Twitter
 

Jean-Claude Carrière est mort


Par Rédigé le 10/02/2021 (dernière modification le 10/02/2021)

Celui qui se définissait "comme un encyclopédiste au temps des frères Lumière" et disait "J'ai essayé d'utiliser toutes les formes d'écriture de mon temps" s’est éteint lundi 8 février à 89 ans, "dans son sommeil" selon sa fille Kiara.


Disparition de Jean-Claude Carrière (c) DR
Disparition de Jean-Claude Carrière (c) DR
rue_des_jeux_6__4_.m4a Jean-Claude Carrière est mort.m4a  (2.79 Mo)

Elle a aussi annoncé qu’un hommage lui sera rendu prochainement à Paris. Et qu’il sera inhumé à Colombières-sur-Orb dans l'Hérault, à une quarantaine de km au nord de Béziers, le village où il est né le 17 septembre 1931. Cette terre qu’il a évoquée en 2000 dans Le Vin bourru, le récit où il parle des années qu’il a passées sur ces terres viticoles jusqu’à 1945. Il vivra ensuite dans la région parisienne, lycée Lakanal à Sceaux et Ecole normale supérieure de Saint-Cloud d’où il sort avec une licence de lettres et une maîtrise d'histoire. Des rencontres, Jacques Tati et Pierre Etaix, décideront de son avenir, avec ce dernier, il reçoit l'Oscar 1962 du meilleur court-métrage de fiction pour Heureux anniversaire.

Mais la plus décisive fut avec le réalisateur espagnol Luis Buñuel, au festival de Cannes, l'Espagnol cherchait un scénariste. De cette longue collaboration de 1964 jusqu’à la mort du cinéaste en 1983 sortirent Le Journal d'une femme de chambre en 1964 avec Jeanne Moreau d’après le roman d'Octave Mirbeau et cinq autres films, dont deux des plus célèbres du cinéaste, Belle de jour en 1967, adaptation d'un roman de Joseph Kessel avec Catherine Deneuve et Le Charme discret de la bourgeoisie, Oscar du meilleur film étranger en 1973.

Il y aura aussi La Voie lactée en 1969, Le Fantôme de la liberté en 1974 et Cet obscur objet du désir en 1977. Ils avaient partagé plus de 2.000 déjeuners et écrivirent ensemble en 1982 Mon dernier soupir, autobiographie de Luis Buñuel.

Il collaborera aussi avec Jacques Deray pour La Piscine en 1969 avec Alain Delon et Romy Schneider, et Borsalino, l'année suivante avec encore Alain Delon et Jean-Paul Belmondo. Mais aussi avec Jean-Luc Godard pour Sauve qui peut la vie en 1990, Louis Malle pour Milou en mai le même année. Sans oublier Valmont du réalisateur tchèque Milos Forman, adaptation du roman Les Liaisons dangereuses de Choderlos de Laclos.

Parmi cette soixantaine de scénarios qu’il écrivit, on pourrait encore citer Cyrano de Bergerac de Jean-Paul Rappeneau en 1990, Du côté de Swan et Le Tambour de Volker Schlöndorff qui sera Palme d'or 1979 et Oscar du meilleur film étranger en 1980. En1982, il avait collaboré avec Carlos Saura pour Antonieta.

Il fut aussi acteur dans une quinzaine de films.

Il trouve quand même le temps d’écrire une dizaines d’ouvrages de toutes sortes depuis Lézard, son premier roman en 1957. Suivirent de nombreux ouvrages d'épouvante chez Fleuve noir, sous le pseudonyme de Benoît Becker. Son roman le plus célèbre, La controverse de Valladolid, est devenu une pièce et une adaptation télévisée.

On lui doit également des travaux sur l'islam, des traductions de poésie persane avec son épouse, l'écrivaine iranienne Nahal Tajadod, mère de sa fille Kiara.
Il sera le parolier de nombreuses chansons que font connaître Juliette Gréco, Jeanne Moreau ou Brigitte Bardot.
Il a également été dramaturge et a reçu le Molière de la meilleure adaptation pour La tempête de Shakespeare, mise en scène par le Britannique Peter Brook en 1991. Pour ce dernier, il adapta ie Mahâbhârata, épopée de la mythologie hindoue, présentée à Avignon en 1985 dans la nouvelle carrière de Boulbon. Spectacle réparti sur trois soirées et les trois parties données durant neuf heures d'affilée certains jours… "Le voir en oubliant que je l'avais écrit fut un des grands bonheurs" disait-il.

Jean-Claude Carrière s’est intéressé aux religions, de sa rencontre avec le Dalaï Lama il a tiré en 1994 un livre d’entretiens La force du Bouddhisme.
Il a publié chez Plon le "Dictionnaire amoureux de l'Inde" en 2001 et le "Dictionnaire amoureux du Mexique" en 2009. La même année il a collaboré avec Umberto Eco à  "N’espérez pas vous débarrasser des livres" chez Grasset.
Il a présidé pendant dix ans la Fémis, l'École nationale supérieure des métiers de l'image et du son.
Il n’a jamais cessé son activité, en 2018 il signait un dernier essai, La vallée du néant, et participait en 2020 au scénario du film Le sel des larmes de Philippe Garrel.

Le site de la Bibliothèque nationale de France recense les œuvres des auteurs et consacre cinq cent quatre-vingt-cinq entrées à Jean-Claude Carrière.
On pourra se demander pourquoi un auteur de cette envergure n’ait jamais fait partie de l’Académie française ou d’une autre glorieuse institution, tant d’autres y sont entrés avec moins…. Il semble qu’il n’ait pas aimé ce genre de notoriété. En revanche, il croulait sous les nominations, récompenses et distinctions diverses.
"Il possédait tous les talents et excellait en tout, c'était un géant de la création" a résumé Odile Jacob, l'éditrice chez qui il avait publié plusieurs ouvrages.


 








ÉDITORIAL | POLITIQUE ET SOCIÉTÉ | ÉCONOMIE | NATURE ET DÉVELOPPEMENT DURABLE | ART ET CULTURE | SCIENCE ET HIGH-TECH | SANTÉ ET MÉDECINE | GASTRONOMIE | VIE QUOTIDIENNE | CÉLÉBRITÉS, MODE ET LIFESTYLE | SPORT | AUTO, MOTO, BATEAU, AVION | INSOLITE ET FAITS DIVERS | VOYAGES ET TOURISME | HUMOUR | JEUNES









Recherche

L M M J V S D
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30    



Facebook