Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net

J.N.B.L.

Kenya: Les victimes des violences post-électorales

Communication de notre partenaire


Les autorités kenyanes n’ont toujours pas enquêté comme il se doit sur les infractions commises lors des violences postélectorales de 2007-2008 ni permis aux victimes d’obtenir justice et réparation, ce qui a des effets dévastateurs sur la vie et les moyens d’existence de ces personnes, écrit Amnesty International dans un nouveau rapport publié le 15 juillet 2014.


ken.mp3 Kenya.mp3  (234.9 Ko)

Ce document, intitulé "Crying for justice: Victims’ perspectives on justice for the post-election violence in Kenya" (disponible en anglais uniquement), fournit des éléments solides faisant état des souffrances actuelles des Kenyans qui se sont trouvés pris dans les violences qui ont fait 1100 morts, ont conduit au déplacement de 660.000 habitants et ont occasionné des séquelles physiques à long terme à des milliers de personnes.

"Six ans après les violences post-électorales qui ont secoué le Kenya, les victimes n’ont toujours pas obtenu justice. Il est crucial que leurs voix soient entendues et que des mesures soient prises de toute urgence. Nombre de déplacés n’ont pas encore été réinstallés ni indemnisés, beaucoup de blessés ou de familles de personnes tuées n’ont pas encore obtenu les réparations qui les aideraient à reconstruire leurs vies brisées et la plupart des auteurs présumés de violences n’ont pas encore été traduits en justice"
, a déclaré Salil Shetty, secrétaire général d’Amnesty International, à l’occasion du lancement du rapport à Nairobi.

Selon le rapport, qui s’appuie sur des entretiens avec des victimes et des consultations menées auprès de nombreux groupes de la société civile, bien des victimes tentent désespérément d’obtenir une aide afin de guérir leurs blessures et de recouvrer les biens et les moyens d’existence détruits lors des violences qui ont ravagé le pays entre décembre 2007 et février 2008. Les programmes de réinstallation n’ont ciblé que certaines communautés et négligé les autres.



23/07/2014








Dans nos blogs :

Le calvaire des ânes tués pour fabriquer une gélatine

Une nouvelle enquête révèle les dessous du commerce chinois des peaux d'ânes, qui sont bouillies pour produire un "médicament...

Découverte d’une nouvelle espèce d’orang-outan en Indonésie

Pour la première fois depuis 1929, une nouvelle espèce de grands singes a été découverte dans la région de Batang Toru au nord de l’île de...

Une scène de crime pour dénoncer le massacre

Le 1er novembre 2017 une scène de crime géante a attendu les passants à Paris, près du centre Georges Pompidou. A l'initiative de Vegan...



Le Podcast Journal sur :