Podcast Journal, l'information internationale diffusée en podcast
Podcast Journal
 
Facebook
Twitter
 

Kyo, un retour entre nostalgie et renaissance


Par Rédigé le 17/08/2018 (dernière modification le 16/08/2018)

Le groupe de pop rock français est revenu sur le devant de la scène en 2014 après huit ans d’absence. L'été 2018, il enchaîne les dates de concert dans de nombreux festivals. Le public est plus que jamais au rendez-vous.


Kyo en concert à Malestroit le 4 août 2018. Photo (c) Arnaud Gicquello
Kyo en concert à Malestroit le 4 août 2018. Photo (c) Arnaud Gicquello
kyo_1.mp3 Kyo.mp3  (1.08 Mo)

Peu de groupes français peuvent se targuer de fédérer un large public, empiétant sur plusieurs générations de fans. Kyo en fait partie. Le groupe de pop rock était l’une des têtes d’affiche du festival "Au Pont du Rock", les 3 et 4 août 2018 à Malestroit (Morbihan).

Les inconditionnels de la première heure avaient fait le déplacement. "J’écoute Kyo depuis leurs débuts. Ça me fait plaisir de les revoir en concert", s’émeut Magali, 42 ans. Tandis que d’autres têtes plus jeunes parsemaient le public. "On se rend compte que beaucoup viennent en famille. Et parfois, les enfants connaissent autant les chansons que leurs parents", confie Florian Dubos, guitariste du groupe.

Kyo est l’emblème du rock français du début des années 2000. Ses chansons ont alors marqué toute une génération d’adolescents et de jeunes adultes. Après une éclipse longue de huit ans, le groupe a repris du service en 2014. Ces retrouvailles ont donné naissance à deux albums - "L’équilibre" et "Dans la peau" - aux tonalités plus électros.


Savoureux mélange

"Il est difficile de passer à côté de l’électro aujourd’hui", fait remarquer Benoît Poher, le chanteur du groupe. "Ça ne correspond pas à une volonté particulière. Nous sommes très spontanés dans la création des titres. Nous n’hésitons pas à mêler plusieurs influences: le hip-hop, la pop, le rock, et donc l’électro", ajoute Nicolas Chassagne, guitariste.

Même si le groupe a renouvelé son style après huit ans de pause, ce qui constitue l’ADN de Kyo est bien resté. Textes mélancoliques, mélodies envoutantes, le groupe n’hésite pas à jouer des contrastes, à "marier les histoires tristes et les sonorités joyeuses et dansantes" comme le précise Florian. Et si ce savoureux mélange était un des ingrédients du succès de Kyo?

A la fin du concert, les spectateurs ont pu rencontrer leurs idoles. Kyo a cultivé sa proximité avec son public dans l’ambiance bon enfant du Pont du Rock. Magali a eu droit à sa photo avec les artistes. Le temps est remonté de quelques années, des souvenirs ont ressurgi… En toute simplicité, Kyo retrouve la recette de ses débuts.










ÉDITORIAL | POLITIQUE ET SOCIÉTÉ | ÉCONOMIE | NATURE ET DÉVELOPPEMENT DURABLE | ART ET CULTURE | SCIENCE ET HIGH-TECH | SANTÉ ET MÉDECINE | GASTRONOMIE | VIE QUOTIDIENNE | CÉLÉBRITÉS, MODE ET LIFESTYLE | SPORT | AUTO, MOTO, BATEAU, AVION | INSOLITE ET FAITS DIVERS | VOYAGES ET TOURISME | HUMOUR | JEUNES





Les derniers articles




Recherche

L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      



Facebook