Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour



Le Podcast Journal - podcastjournal.net 

Recherche avec Google
 
 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net

L’Allemagne embarrassée par ses déchets nucléaires


Entre 1967 et 1979, 126.000 barils de déchets faiblement et moyennement radioactifs ont été entreposés dans treize cavités situées entre 500 et 750m sous la surface de la Terre, sur le site de l’ancienne mine de sel "Asse II", dans la région allemande de Basse-Saxe.


Asse vu de Wolfenbüttel. Photo (c) Choy.
Asse vu de Wolfenbüttel. Photo (c) Choy.
nucleaire_asse.mp3 Nucléaire Asse.mp3  (412.04 Ko)

En juin 1993 l’instabilité géologique du site de stockage de déchets nucléaires d’Asse est pointée du doigt. Douze mètres cube d’eau ruissellent chaque jour sur les parois salines, et des éboulements ont déjà endommagé certains barils. Une saumure dont la radioactivité est dix fois supérieure à la norme autorisée s’écoule au fond de la mine. Des travaux de stabilisation sont entrepris en 1995, mais ce n’est qu’en 2010 que le bureau fédéral qui gère la sécurité nucléaire allemande (BFS) préconise une fermeture complète du site après un déstockage des déchets. Les travaux s’étaleront sur plus de dix ans et coûteront plus de 2 milliards d’euros.

Un chantier qui s’avère complexe et à haut risque puisque "nous ne savons pas vraiment ce qui se trouve dans les fûts. (…) Ces dernières années, nous en avons ouvert 25. La moitié ne contenait pas ce qui figurait sur le registre" affirme le président du BSF Wolfram König.

Les risques d’éboulement de la mine, et de contamination de la nappe phréatique par la saumure souillée sont réels. Alors que l’ancien président du SPD et actuel vice-chancelier Sigmar Gabriel ironise: "Asse est à peu près aussi trouée qu’un morceau de gruyère suisse", les écologistes annoncent une catastrophe et estime que "ce n’est plus qu’une question de temps".


Extrait de "Centrales nucléaires, démantèlement impossible?", documentaire de Bernard Nicolas, diffusé sur ARTE le 21/05/2013:


14/03/2016




Autres articles dans la même rubrique ou dossier:
1 2 3 4 5 » ... 64






Dans nos blogs :

Que signifie être végan?

Devenir végan veut dire adopter un mode de vie respectueux des animaux. Cela passe avant tout par une alimentation végétalienne, mais aussi...

Tereza Kesovija sa carrière française à l'honneur (suite)

Depuis le 16 février 2018, il est possible pour les fans, les collectionneurs de posséder en digital les premières chansons de Tereza...



Retrouvez le Podcast Journal :