Podcast Journal, l'information internationale diffusée en podcast
Podcast Journal
 
Facebook
Twitter
 

La Chine et les Opération de maintien de la paix de l’ONU


Par Rédigé le 15/03/2019 (dernière modification le 14/03/2019)

La République populaire de Chine rejoint l’Assemblée générale de l’ONU en 1971, à la place de Taïwan, et devient membre du conseil de sécurité. Mais elle attendra 1989 pour commencer à s’impliquer dans les Opérations de maintien de la paix (OMP). Un engagement qui n’a pas cessé de progresser depuis.


chine_afrique_2.mp3 Chine-Afrique 2.mp3  (379.34 Ko)

Effectivement, Pékin enverra pour la première fois des observateurs civils en Namibie. Pendant les années 90, elle restera très prudente sur l’utilisation de la force dans les OMP, avant d’assouplir son approche.
C’est la fin de la guerre froide qui permettra à l’ONU de développer les OMP dans le monde. Depuis, les grands pays occidentaux réduisent régulièrement leurs participations aux missions, au fur et à mesure que des pays en développement, dont la Chine, les augmentent. En 2013, pour la première fois, Pékin envoie des troupes de combat en Afrique et en 2018 elle devient un des principaux contributeurs financiers des OMP dans le monde.

Au total, l’Armée populaire de libération (APL) se retrouve déployée dans huit théâtres d’opérations sur 14 dont cinq en Afrique*.
Dans le monde, les contingents chinois se constituent majoritairement de troupes mais aussi de policiers, d’observateurs, d’ingénieurs, de logisticiens, de personnel médical... En 25 ans, la Chine éleva son financement des missions à la deuxième place des contributeurs, abondant en 2018 à hauteur de 10 % du budget total. Sur plus de 100 mille soldats et policiers déployés, Pékin engage actuellement 2.500 hommes au total, faisant le choix d’intervenir sur différents théâtres d’opérations de façon multilatérale. Elle se positionne, en termes d’effectifs sur le terrain, à la 10e place des pays contributeurs pour les OMP.

Avec plus de 2.000 hommes déployés en Afrique, c’est sur ce continent que la Chine demeure la plus présente. Un engagement qui s’explique par les importants intérêts économiques que développe Pékin en Afrique.

*En savoir plus










ÉDITORIAL | POLITIQUE ET SOCIÉTÉ | ÉCONOMIE | NATURE ET DÉVELOPPEMENT DURABLE | ART ET CULTURE | SCIENCE ET HIGH-TECH | SANTÉ ET MÉDECINE | GASTRONOMIE | VIE QUOTIDIENNE | CÉLÉBRITÉS, MODE ET LIFESTYLE | SPORT | AUTO, MOTO, BATEAU, AVION | INSOLITE ET FAITS DIVERS | VOYAGES ET TOURISME | HUMOUR | JEUNES





Les derniers articles




Recherche

L M M J V S D
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          



Facebook