Podcast Journal, l'information internationale diffusée en podcast
Podcast Journal
 
Facebook
Twitter
 

La Francophonie réconcilie l’humanité et la planète


Par Hasmik Arakelyan Rédigé le 29/11/2019 (dernière modification le 29/11/2019)

La Principauté de Monaco a été pays hôte du 36e Conférence ministérielle de la Francophonie.


Monaco 2019, photo crédit: Antoine Jamonneau
Monaco 2019, photo crédit: Antoine Jamonneau
Les 30 et 31 octobre Monaco, petit pays souverain avec 38.300 habitants a été le centre de tous les Francophones du monde dont le chiffre dépasse 300 millions. La 36e session de la Conférence ministérielle de la Francophonie (CMF) s’est déroulée sur les rives de la Méditerranée au Grimaldi forum, palais innovant des congrès et des concerts, à la veille du cinquantenaire de l’Organisation internationale de la Francophonie qui va fêter ses 50 ans en 2020 à partir du 20 mars. Ce jour là, en 1970 sous l’impulsion des anciens présidents sénégalais (Senghor), tunisien (Bourguiba), nigérien (Diori) et du Prince Sihanouk de Cambodge se sont réunis à Niamey (Niger) et ont créé l’Agence de coopération culturelle et technique (ACCT), qui est actuellement l’Organisation internationale de la Francophonie, un acteur fort et puissant de la croissance de la langue française dans le monde.


450 représentants de 88 pays étaient présents pour la 36e CMF à Monaco , mais la principale arène appartenait aux ministres des Affaires étrangères et aux ministres en charge de la Francophonie. Cette année la CMF a vu la participation des Etats avec 39 ministres et 5 secrétaires d’Etat, y compris le secrétaire d’Etat français Jean-Baptiste Lemoyne, qui se sont réunis autour du thème "Réconcilier l’humanité et la planète: perspectives dans l’espace francophone à la veille des 50 ans de l’OIF'', proposé par SAS le Prince Albert II de Monaco. La protection environnementale est une question primordiale pour la Principauté.

L'Arménie, pays francophile a présidé la CMF: la paix, une clé pour la résolution des problèmes.

Monaco 2019. Photo crédit: Antoine Jamonneau. Louise Moushikiwabo, Zohrab Mnatsakanyan, Catherine Cano.
Monaco 2019. Photo crédit: Antoine Jamonneau. Louise Moushikiwabo, Zohrab Mnatsakanyan, Catherine Cano.
La CMF a été présidée par le ministre arménien des Affaires étrangères Zohrab Mnatsakanyan totalement francophone. Il a souligné que sans l’affirmation du principe de solidarité, le fossé des inégalités risque de se creuser plus encore entre les populations des différentes régions du monde:
"Sans une mobilisation en faveur de la paix et contre les menaces de l’extrémisme et du terrorisme, ce fléau continuera à sévir; il affecte aujourd’hui un certain nombre de pays de la Francophonie, notamment ceux du Sahel qui paient au prix fort leur rejet du terrorisme. Il nous importe de réaffirmer sans cesse notre soutien à la lutte contre le terrorisme.
Dans notre région, l’invasion militaire turque dans le nord-est de Syrie qui a suscité de profondes préoccupations, a déjà provoqué une grave crise humanitaire et risque aussi de favoriser la résurgence de l’Etat islamique, avec toutes les conséquences négatives que cela pourrait engendrer.


En 2018 c’était l’Arménie qui avait accueilli le XVIIe Sommet de la Francophonie. Ce fut premier grand événement de ce pays de 28 ans depuis son indépendance. Là parmi les 3 millions d’habitants seulement les 200 000 sont francophones. Dans le premier pays chrétien la population est plutôt francophile que francophone, mais avec beaucoup d’efforts constants ils sont arrivés à jouer un rôle signifiant dans la famille francophone. C’est dans la capitale arménienne que l’OIF a élu Louise Moushikiwabo sa nouvelle Secrétaire générale qui jusqu’en octobre 2018 était la ministre des Affaires étrangères du Rwanda.

"Faire mieux, c’est parfois peut-être faire moins" Louise Moushikiwabo.

Phoro crédit: Antoine Jamonneau. Louise Moushikiwabo, SG de la Francophonie.
Phoro crédit: Antoine Jamonneau. Louise Moushikiwabo, SG de la Francophonie.
La 36e Conférence ministérielle fut une première grande rencontre de Son Excellence Madame Moushikowabo avec la communauté francophone. Lors de la cérémonie d’ouverture elle s’est exprimée:
"Pour exploiter pleinement le potentiel de la #Francophonie, il ne s’agit pas simplement de faire plus. Il s’agit surtout de faire mieux. Nous, et vous les Etats, tous ensemble! Et faire mieux, c’est parfois peut-être faire moins, resserrer nos activités, mener des actions plus ciblées, mais à plus fort impact, dans les domaines où réside notre valeur ajoutée. On me demande souvent comment définir la #Francophonie en quelques mots. Aujourd’hui, grâce à la présentation de ces jeunes de SciencesPo, je sais comment répondre: "La Francophonie est une force unifiée!" #cmfmonaco.

4 résolutions ont été adoptées.

Photo crédit: Antoine Jamonneau. Photo de famille après l’ouverture de la Conference ministérielle.
Photo crédit: Antoine Jamonneau. Photo de famille après l’ouverture de la Conference ministérielle.
Les Etats ont réagi aux propositions de réformes de la Secrétaire générale. La Conférence a adopté le projet de budget révisé de l’OIF pour 2020, la programmation 2019-2022 révisée, ainsi que des résolutions portant notamment sur les océans, le 30e anniversaire de la Convention des Nations unies relatives aux droits de l’enfant, le cinquantenaire de la Francophonie et le rôle de l’innovation dans la promotion de la science. La 4e était sur l'éducation et l’économie numérique proposée par l’Arménie.Le pays essaye de devenir la Silicon Valley du Caucase et a beaucoup de centres d’éducation technologiques et innovants en visage de Tumo. La France a pris son exemple et en novembre dernier a ouvert un Tumo à Paris. Au dernier jour de la conférence les participants ont décidé les dates du Sommet de Tunis: il se déroulera les 12 et 13 décembre 2020 autour du thème: "Connectivité dans la diversité : le numérique vecteur de développement et de solidarité dans l’espace francophone". A la fin des travaux le ministre arménien des Affaires étrangères a passé le flambeau de la présidence au Ministre d’Etat de la Tunisie, le pays cofondateur de l’OIF et l’hôte du prochain Sommet de la Francophonie.
hasmik_monako.wav La 36e édition de la CMF.wav  (33.01 Mo)



Photo crédit: Antoine Jamonneau.
Photo crédit: Antoine Jamonneau.

Louise Moushikiwabo, SG de la Farncophonie. Monaco 2019, photo crédit: Antoine Jamonneau.
Louise Moushikiwabo, SG de la Farncophonie. Monaco 2019, photo crédit: Antoine Jamonneau.

Zohrab Mnatsakanyan, Christian Ter-Stépanyan. Monaco 2019, photo crédit: Antoine Jamonneau.
Zohrab Mnatsakanyan, Christian Ter-Stépanyan. Monaco 2019, photo crédit: Antoine Jamonneau.

Monaco 2019, photo crédit: Antoine Jamonneau.
Monaco 2019, photo crédit: Antoine Jamonneau.








ÉDITORIAL | POLITIQUE ET SOCIÉTÉ | ÉCONOMIE | NATURE ET DÉVELOPPEMENT DURABLE | ART ET CULTURE | SCIENCE ET HIGH-TECH | SANTÉ ET MÉDECINE | GASTRONOMIE | VIE QUOTIDIENNE | CÉLÉBRITÉS, MODE ET LIFESTYLE | SPORT | AUTO, MOTO, BATEAU, AVION | INSOLITE ET FAITS DIVERS | VOYAGES ET TOURISME | HUMOUR | JEUNES





Les derniers articles




Recherche

L M M J V S D
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          



Facebook