Podcast Journal, l'information internationale diffusée en podcast
Podcast Journal
 
Facebook
Twitter
YouTube
 

Le G5 Sahel, une réponse au terrorisme? (Partie II)


Par Rédigé le 11/04/2019 (dernière modification le 09/04/2019)

Pour tenter d’endiguer le développement du terrorisme au Sahel, le Mali, la Mauritanie, le Burkina Faso, le Niger et le Tchad ont décidé d’unir leurs forces en créant le G5 Sahel. Avec des partenaires internationaux, l’organisation s’est donnée comme mission de trouver des solutions au niveau de la sécurité et du développement. Mais la démarche peine à se concrétiser.


Des versements financiers qui tardent

Après un long moment d’attente, 2,4 milliards d’euros se virent promis par les bailleurs fin 2018 pour le Programme d’investissement prioritaire (PIP) axés sur la sécurité, la résilience, la gouvernance et les infrastructures. Pour autant les versements restent encore à se concrétiser en grande partie. La France, qui engage déjà 280 millions d’euros, versera une rallonge de 220 millions, tandis que l’UE devait débloquer 122 millions d’euros d’argent frais.

Concernant la Force Conjointe du G5 Sahel, pour l’année 2018 les bailleurs promirent 415 millions d’euros de fonds. Mais en fin d’année seulement la moitié aurait été décaissée. De son côté, la France s’engage à hauteur de 10 millions d’euros par an en complément du financement de l’opération Barkhane qui s’élève déjà à 700 millions d’euros. Le problème d’implication de certains pays réside dû fait de leur minimisation des risques terroristes en dehors des frontières du Sahel et que cette région ne concernerait que la France.

Un contexte compliqué

Jusque-là, les pays du G5S ne surent pas administrer l’ensemble de leurs différents territoires d’une superficie équivalente à celle de l’Europe occidentale. Ce qui permit le développement de trafiquants et de groupes armés séparatistes, puis djihadistes. La recrudescence actuelle des attaques contre les civiles, les forces de sécurités et l’ONU au Mali, ainsi que dans les zones des 3 frontières démontrent une situation détériorée. Partout où le djihadisme frappe, les écoles ferment. <br /> Actuellement une partie des troupes disponibles se trouvent déjà engagées sur le terrain ou auprès des opérations de l’ONU comme la MINUSMA. Ce contexte pose des problèmes de recrutement et de formation. De plus les pays du G5S connaissent des difficultés à se coordonner et à se faire confiance, car des conflits frontaliers opposèrent ces États dans leur histoire récente.

g5s_2.mp3 G5S 2.mp3  (457.63 Ko)


Des territoires fracturés

Du côté développement, une partie des projets visent donc des zones en souffrances où l’État demeure affaibli, et même sécurisé, il reste difficile dans ces territoires de trouver les bons opérateurs pour monter une action publique concertée avec la population et que tous les acteurs arrivent à travailler ensemble. En plus de l’amplification de la menace terroriste, les conflits, pouvant devenir sanglants, entre les communautés se développent, particulièrement entre les agriculteurs Bambaras, les éleveurs peuhls ou les Dogons, ainsi que les migrants et les sédentaires. Les Djihadistes en sortent renforcés.

De plus certains groupes Touaregs joueraient un double jeu, soutenant à la fois la lutte contre le terrorisme, mais dont des membres participeraient à des trafics et des actions en lien avec des djihadistes. Le contexte général semble d’autant plus difficile à gérer que les forces armées sahéliennes demeurent régulièrement accusées d’exactions par les populations. Néanmoins, les opérations de la Force Conjointe purent reprendre en janvier 2019 avec un commandement réorganisé. Lors de son Sommet du G5 Sahel de février à Ouagadougou une volonté a été exprimée pour rendre l’organisation opérationnelle en 2019.










ÉDITORIAL | POLITIQUE ET SOCIÉTÉ | ÉCONOMIE | NATURE ET DÉVELOPPEMENT DURABLE | ART ET CULTURE | SCIENCE ET HIGH-TECH | SANTÉ ET MÉDECINE | GASTRONOMIE | VIE QUOTIDIENNE | CÉLÉBRITÉS, MODE ET LIFESTYLE | SPORT | AUTO, MOTO, BATEAU, AVION | INSOLITE ET FAITS DIVERS | VOYAGES ET TOURISME | HUMOUR | JEUNES





Les derniers articles




Recherche

L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30          



Facebook