Podcast Journal, l'information internationale diffusée en podcast
Podcast Journal
 
Facebook
Twitter
 

Le report des Jeux Olympiques : le dilemme des sportifs


Par Rédigé le 13/05/2020 (dernière modification le 06/05/2020)

Initialement prévus du 24 juillet au 9 août 2020, les Jeux Olympiques de Tokyo ont été reportés d’un an suite à la pandémie du Covid-19. Outre l’économie mondiale, le report de ces jeux affecte également les nombreux sportifs qualifiés pour la compétition.


Les J.O sont reportés pour la première fois de leur histoire (C) Run 4 FFWPU, pexels
Les J.O sont reportés pour la première fois de leur histoire (C) Run 4 FFWPU, pexels
Le plus grand évènement sportif mondial a lui aussi été victime de la pandémie. En effet, après trois éditions annulées dû aux Guerres mondiales (1916, 1940 et 1944), les Jeux Olympiques sont reportés pour la première fois de leur histoire. Le mardi 24 mars, le Comité International Olympique (CIO) a décidé d’annoncer officiellement le report des Jeux de Tokyo. Une première qui a de nombreuses conséquences. Depuis l’Antiquité, cette manifestation sportive au message de paix, d’unité, et d’espoir revêt une importance symbolique pour les participants, le public et les gouvernements des nations participantes. Avec l’organisation logistique et la programmation médiatique déplacées à l’été 2021, les répercussions sur l’économie mondiale ainsi que le tourisme local vont être considérables. De plus, le contrecoup sur les performances des sportifs de haut niveau risque d’être inédit.

Annonce tardive : les sportifs angoissés

L'annonce du report a sonné comme une délivrance pour certains sportifs (C) Super Bazooka, Wikipédia
L'annonce du report a sonné comme une délivrance pour certains sportifs (C) Super Bazooka, Wikipédia
jo_report.mp3 JO report.mp3  (5.45 Mo)

Depuis 2016, les meilleurs professionnels dans leurs disciplines ont franchi les étapes de qualification pour les Jeux une par une. Un seul objectif en tête : décrocher une médaille dans cette compétition prestigieuse. Pourtant, lorsque la France instaure un confinement général pour l’ensemble de la population le 17 mars 2020, ces sportifs ne font pas exception. Entraînements dans leur salon ou dans leur jardin, les conditions ne sont pas idéales pour un événement aussi important que les Jeux Olympiques. "On a essayé tant bien que mal de garder la forme mais on ne peut pas télétravailler, nous", témoigne le champion olympique français du 50m nage libre, Florent Manaudou. Le 24 mars, l’annonce du CIO sonne comme une délivrance pour certains. "C’est bien pour tous les sportifs. On est plus à l’aise, pas dans le rush, dans l’obligation de tout faire pour se préparer " poursuit le nageur. "Cela nous libère d’un poids. On va pouvoir arrêter cet entraînement bricolage, arrêter les frais et juste se maintenir en forme " déclare Renaud Lavillenie, champion olympique français du saut à la perche. "Ce changement de dernière minute pourrait provoquer en moi un sentiment de frustration, mais je préfère prendre ça comme un espoir, et considérer cette situation comme une opportunité pour arriver encore mieux préparée et avec plus de maturité à ce qui sera mes premiers JO", conclut l'Espagnole Ana Peleitero, championne d'Europe en salle de triple saut.

Le report des Jeux Olympiques : réjouissance pour certains, inquiétude pour d’autres

"On sait exactement quand ça va arriver (...) et puis là il faut attendre", Michael Phelps (à droite lors des J.O de Rio en 2016) (C) Fernando Frazao, Wikipedia
"On sait exactement quand ça va arriver (...) et puis là il faut attendre", Michael Phelps (à droite lors des J.O de Rio en 2016) (C) Fernando Frazao, Wikipedia
L’acharnement passé pour une préparation désormais inutile, l’âge grandissant et le manque d’informations sur la reprise des entraînements engendre une frustration chez les sportifs. "i[ On traverse une période particulière pendant quatre ans. On sait exactement quand cela [J.O.] va arriver, les corps sont prêts pour ça, et puis là... il faut attendre]i" constate sur NBC l’ancien nageur américain Michael Phelps, sportif le plus titré de l’histoire des J.O. Victime de nombreuses dépressions au cours de sa carrière, il appelle les athlètes à prendre soin de leur santé mentale, "C'est quelque chose qui est encore plus important maintenant". Laurent Tillie, sélectionneur de l'équipe de France de volley n'en revient toujours pas "Je suis sonné. Je me doutais que ce serait reporté, évidemment. Mais j'espérais plutôt que cela se fasse avant la fin de l'année. On ne connaît pas encore les dates précises mais je ne vois pas comment je pourrais mener l'équipe de France au tournoi olympique.
Le confinement ralentira-t-il la progression des athlètes ? Les résultats des prochains J.O seront-ils faussés par les effets de la pandémie? Les sportifs proches de la retraite participeront-ils toujours à la compétition ? Beaucoup de questions pour peu de réponses. Il semblerait bien qu’il nous faudra attendre 2021.









ÉDITORIAL | POLITIQUE ET SOCIÉTÉ | ÉCONOMIE | NATURE ET DÉVELOPPEMENT DURABLE | ART ET CULTURE | SCIENCE ET HIGH-TECH | SANTÉ ET MÉDECINE | GASTRONOMIE | VIE QUOTIDIENNE | CÉLÉBRITÉS, MODE ET LIFESTYLE | SPORT | AUTO, MOTO, BATEAU, AVION | INSOLITE ET FAITS DIVERS | VOYAGES ET TOURISME | HUMOUR | JEUNES





Les derniers articles




Recherche

L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    



Facebook