Podcast Journal, l'information internationale diffusée en podcast
Podcast Journal
 
Facebook
Twitter
 

Les Bush Rebellions et leurs accusations au gouvernement australien


Par Louise Guthauser Rédigé le 31/01/2020 (dernière modification le 26/01/2020)

Le vendredi 17 janvier devant l’ambassade d’Australie a eu lieu un rassemblement d’activistes écologistes lancé par Extinction Rebellion à Sydney en soutien aux victimes des feux du pays.


bushfires.mp3 bushfires.mp3  (906.55 Ko)

Pendant plus de 2 mois, l’Australie subit des feux de forêts ayant brûlé plus de 100 000 km2, soit la surface de la Corée du Sud. Ces feux environs 5 fois plus important que ceux d’Amazonie de l’année dernière, ont été la cause de 28 morts et de plus d’un milliard d’animaux tués. L’Australie est un des pays les plus exposés aux effets du réchauffement climatique, 2019 étant enregistré comme l’année la plus chaude. Les feux de forêts sont une conséquence des sécheresses et augmentations des températures générées par la crise écologique que nous sommes en train de vivre.

 

Les activistes d’Extinction Rebellion, mouvement écologiste international revendiquant la désobéissance civile pour inciter les gouvernements à agir contre la crise écologique ont fait appel aux habitants de différents pays en soutien à l’Australie. Les militants du monde entier se sont donc réunis devant les ambassades du pays de différents Etats par empathie pour victimes des feux et pour dénoncer la culpabilité du gouvernement australien. Extinction Rebellion France organisait un rassemblement devant l’ambassade d’Australie vendredi 17 janvier à 18h, proposant aux activistes de venir habillés et maquillés de noir, rouge et orange en référence aux feux. La proposition d’apporter une lettre pour l’ambassadeur d’Australie était également mentionnée dans l'événement communiqué sur les réseaux sociaux.

 

Les rassemblements d’Extinction Rebellion ne sont pas simplement de l’ordre du soutien mais aussi de l’ordre de la dénonciation. En 2016, l’Australie est répertoriée comme le deuxième pays le plus pollueur du monde par émission par habitant et l’année 2019 est la plus chaude pour le pays très exposé au réchauffement climatique. En effet, le gouvernement conservateur ayant pris le pouvoir l’année dernière présente sa volontée de réduire ses émission de CO2  “tout en protégeant les intérêts économiques du pays”, ce qui nous éclaire sur ses priorités. De plus, le chef du gouvernement Scott Morrisson soutenant les producteurs de charbon se dit vouloir être de moins en moins tolérant envers les activistes écologistes d’Australie ayant un discours qu’il qualifie d’“apocalyptique” et “menaçant les conditions de vie des Australiens”. Malgré le droit de manifestation, le gouvernement cherche de plus en plus à écarter ces mouvements écologistes de leur liberté d’expression dans le but de ne pas se présenter comme responsable pour les émissions du pays en augmentation.










ÉDITORIAL | POLITIQUE ET SOCIÉTÉ | ÉCONOMIE | NATURE ET DÉVELOPPEMENT DURABLE | ART ET CULTURE | SCIENCE ET HIGH-TECH | SANTÉ ET MÉDECINE | GASTRONOMIE | VIE QUOTIDIENNE | CÉLÉBRITÉS, MODE ET LIFESTYLE | SPORT | AUTO, MOTO, BATEAU, AVION | INSOLITE ET FAITS DIVERS | VOYAGES ET TOURISME | HUMOUR | JEUNES





Les derniers articles




Recherche

L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30        



Facebook