Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net

J.N.B.L.

Les Rohingyas en danger

Communication de notre partenaire


Des centaines de Rohingyas fuyant les persécutions systématiques dont ils font l’objet au Myanmar ont besoin d’une assistance immédiate de la part de la Thaïlande, de l’Inde et de l’Indonésie.
Un groupe de 91 personnes qui seraient des Rohingyas, arrivé début février 2011 sur les îles Andaman en Inde, affirme que la marine thaïlandaise les a embarqués et abandonnés en pleine mer en janvier 2011 à bord d’un bateau sans moteur, avec des réserves d’eau et de nourriture limitées. Les autorités thaïlandaises, quant à elles, affirment avoir rapatrié au Myanmar, fin janvier 2011, 91 personnes qui étaient détenues en Thaïlande. Amnesty International appelle le gouvernement thaïlandais à ouvrir dans les meilleurs délais une enquête indépendante et transparente afin d’établir comment les autorités thaïlandaises ont traité ce groupe de personnes.


Les autorités thaïlandaises détiennent des centaines de personnes, certaines mineures, affirmant être Rohingyas depuis janvier 2011.

Cent vingt-neuf autres personnes affirmant être Rohingyas sont arrivées à Aceh, en Indonésie, le 17 février 2011.

Les Rohingyas, qui vivent dans l'État d'Arakan, au Myanmar, sont victimes de persécutions systématiques, allant des travaux forcés aux expulsions forcées, à la confiscation de terres et à de sévères restrictions à la liberté de circuler. Le gouvernement du Myanmar refuse de leur accorder la citoyenneté, les rendant de fait apatrides, en violation de leurs droits internationaux. De nombreux Rohingyas ont fui au Bangladesh et ont tenté de trouver du travail à l'étranger.

Fin 2008 et début 2009, les forces de sécurités thaïlandaises ont forcé des centaines de Rohingyas à prendre la mer dans des embarcations qui n'étaient pas en état de naviguer. Certains de ces Rohingyas sont ensuite décédés en mer. Une partie de ceux qui ont été sauvés sont détenus, sans statut déterminé, sur les îles Andaman, en Inde, sans que leur besoin de protection ait pu être correctement évalué.

Amnesty International appelle les gouvernements de Thaïlande, d'Inde et d'Indonésie à faire face aux obligations qui sont les leurs au regard du droit international relatif aux droits humains et du droit international coutumier, notamment en accordant aux personnes se réclamant de la minorité rohingya l'accès à une procédure équitable de détermination du statut de réfugié et en donnant au Commissariat des Nations unies pour les réfugiés, le HCR, la possibilité d'entrer en contact avec elles.

Amnesty International souligne que les Rohingyas risquent d'être les victimes de graves atteintes aux droits humains en cas de rapatriement au Myanmar. Aucun Rohingya ou demandeur d'asile ne doit être renvoyé contre son gé au Myanmar si sa crainte d'être persécuté est fondée.

Amnesty International demande instamment au Myanmar de cesser les actes de persécution systématiques à l'égard des Rohingyas. Amnesty International demande également instamment aux voisins du Myanmar d'accorder au Commissariat des Nations unies pour les réfugiés, Le HCR, un accès immédiat à tous les Rohingyas se trouvant sur leurs territoires et de ratifier la Convention des Nations unies relative au Statut des réfugiés, son Protocole de 1967 ainsi que la Convention des Nations unies relative au statut des apatrides.
amnestyinternalthailande.mp3 amnestyinternalthailande.mp3  (908.58 Ko)


24/02/2011




Autres articles dans la même rubrique ou dossier:
1 2 3 4 5 » ... 15





Dans nos blogs :

Le calvaire des ânes tués pour fabriquer une gélatine

Une nouvelle enquête révèle les dessous du commerce chinois des peaux d'ânes, qui sont bouillies pour produire un "médicament...

Découverte d’une nouvelle espèce d’orang-outan en Indonésie

Pour la première fois depuis 1929, une nouvelle espèce de grands singes a été découverte dans la région de Batang Toru au nord de l’île de...

Une scène de crime pour dénoncer le massacre

Le 1er novembre 2017 une scène de crime géante a attendu les passants à Paris, près du centre Georges Pompidou. A l'initiative de Vegan...



Le Podcast Journal sur :