Podcast Journal, l'information internationale diffusée en podcast
Podcast Journal
 
Facebook
Twitter
 

Malouines: une victoire argentine?


Par Rédigé le 28/04/2016 (dernière modification le 27/04/2016)

Le 28 mars 2016, une commission spéciale de l’ONU validait un rapport argentin datant de 2009 qui visait à mesurer et délimiter son territoire maritime. L’Argentine voit donc officiellement son plateau continental s’agrandir de 1,7 million de kilomètres carrés à l’intérieur duquel se trouve désormais les îles Malouines.


En Argentine, la grande majorité de la population revendique sa souveraineté sur les Malouines, nombreux sont les logos "Las Malvinas Son Argentinas": Les Malouines sont argentines. Photo (c) Leandro Kibisz
En Argentine, la grande majorité de la population revendique sa souveraineté sur les Malouines, nombreux sont les logos "Las Malvinas Son Argentinas": Les Malouines sont argentines. Photo (c) Leandro Kibisz
onu_malouines.mp3 ONU Malouines.mp3  (127.75 Ko)

Les îles Malouines sont un sujet brûlant en Argentine. Une grande majorité de la population considère que ce petit territoire situé à 400km de leurs côtes et à 12.700km de Londres, devraient leur être rattachées. Si historiquement les Malouines n’ont presque jamais été argentines, les tensions avec la Grande-Bretagne quant à sa souveraineté n'ont jamais cessées.

Les premiers colons à s’y implanter furent les Britanniques. Ils s'y sont installés à partir de 1830. Après la Seconde Guerre mondiale, les revendications sur les Malouines sont principalement la préoccupation de quelques groupes nationalistes. Cependant, le péronisme s'emparera peu à peu de la question. Au printemps 1982, les généraux au pouvoir suite au putsch de 1976 décident d’une attaque pour "reprendre" les îles. La défaite est cuisante et causera en partie la chute de la dictature en 1983.

En 2013, Cristina Kirchner alors présidente avait déclaré dans un tweet: "Un territoire anglais à plus de 12.000 kilomètres de distance? Cette thèse ne pourrait même pas être soutenue devant une crèche d’enfants de 3 ans". En 2015, le Royaume-Uni a décidé de renforcer son dispositif militaire aux Malouines estimant que l’Argentine faisait peser "une menace très vive" sur l’archipel.

La revendication de la souveraineté argentine repose essentiellement sur des arguments géographiques et historiques. Les britanniques y opposent systématiquement le droit à l’autodétermination des peuples, principe fondateur de l’ONU. En vertu de ce principe, les autorités de l’archipel ont organisé un référendum en 2013. Les 3.000 habitants avaient alors voté à 99.8% en faveur de leur rattachement à la couronne d’Angleterre.

Pour le gouvernement argentin, cette décision "réaffirme les droits de souveraineté" du pays dans l’Atlantique Sud. L’Argentine devrait en effet bénéficier de droits d’exploitation exclusifs dans la zone notamment vis-à-vis des ressources de pêche mais aussi pétrolières, découvertes en 2010.

A ce jour, les autorités britanniques n’ont pas encore communiqué suite à cette décision onusienne.










ÉDITORIAL | POLITIQUE ET SOCIÉTÉ | ÉCONOMIE | NATURE ET DÉVELOPPEMENT DURABLE | ART ET CULTURE | SCIENCE ET HIGH-TECH | SANTÉ ET MÉDECINE | GASTRONOMIE | VIE QUOTIDIENNE | CÉLÉBRITÉS, MODE ET LIFESTYLE | SPORT | AUTO, MOTO, BATEAU, AVION | INSOLITE ET FAITS DIVERS | VOYAGES ET TOURISME | HUMOUR | JEUNES





Les derniers articles




Recherche

L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      



Facebook