Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net

Eva Esztergar

Meilleur article de la semaine passée: Centenaire du Musée océanographique de Monaco


Il était une fois, il y a tout juste 100 ans, un prince qui rêvait d'un monde où la Science et l'Art régneraient. Il s'appelait Albert Ier et c'était le prince qui défendait déjà la sauvegarde de la planète et la biodiversité. Il a créé le Musée océanographique, pour donner un endroit où la Science et l'Art seront à l'honneur.
Il est aujourd'hui, un prince qui a aussi ces ambitions. Il s'appelle Albert II et c'est le digne héritier de son trisaïeul. 100 ans après la création du Musée océanographique, c'est dans un lieu entièrement restauré que la Science et l'Art vont pouvoir continuer à cohabiter.*


Meilleur article de la semaine passée: Centenaire du Musée océanographique de Monaco
Le 29 mars 1910, le Musée océanographique a été inauguré par son créateur, le Prince Albert Ier de
Monaco qui l'avait imaginé dès le début, comme "un Palais dédié à la Science et à l’Art". Il est aujourd'hui aussi "destiné à présenter les résultats des campagnes scientifiques de son fondateur et à diffuser les nouvelles connaissances sur la mer et la richesse des océans."

Ce lieu représente le point de rencontre entre la connaissance et l'émerveillement, ouvert au public en donnant accès à tout visiteur de découvrir sur près de 6000 m2, non seulement les quelques 4000 espèces de poissons (avec un Lagon aux requins), et des 200 familles d'invertébrés, mais aussi une collection de artistique composée d'objets d'art et d'artisanat liés à la mer, d'une valeur inestimable.

Après la restauration, à la réouverture du Musée, c'est une exposition de l'artiste Damien Hirst qui attend les visiteurs, avec des œuvres qui, pour le moins, interpellent. Cornucopia rassemble les œuvres majeures de l'artiste contemporain, fait le lien entre le passé et le présent, entre l'art et la science.
"Je suis ravi de montrer mon travail au Musée océanographique de Monaco, et me réjouis tout particulièrement d'exposer les œuvres de mes séries d'Histoire Naturelle au sein des magnifiques collections du musée. C'est une formidable manière de combiner l'art et la science, deux sujets qui me fascinent", a dit Damien Hirst, artiste britannique incontournable qui expose 60 œuvres, peintures et sculptures, du 2 avril au 30 septembre 2010.

* Le Musée océanographique est un établissement de l’Institut Océanographique, Fondation Albert Ier, Prince de Monaco. La présidence d’honneur de cette fondation a été confiée, depuis 2006, à S.A.S le Prince Albert II.

Dans les images d'archives de la Collection Musée océanographique de Monaco, présentées dans l'animation, on peut voir:
Le Projet du futur Musée océanographique par Paul Delefortrie, le 19 janvier 1898. Photo anonyme.
La Cérémonie de la pose officielle de la première pierre, le 25 avril 1899. Dans les jardins Saint Martin. Messieurs Bernich, Blanchy, Carr et Delefortrie. Photo Jules Richard.
L'état d’avancement de la construction en 1899. Photo Jules Richard. L'état d’avancement de la construction au printemps 1906. Photo anonyme.
Les lettres du mot "Océanographie" visible en haut de la façade mer. Photo Jules Richard. Le polissage d’une colonne, 1906. Photo anonyme.
Le Prince Albert Ier et M. Allemand dans le laboratoire de chimie, printemps 1905. Photo anonyme.
Le départ de personnalités lors de l’inauguration du Musée océanographique de Monaco. Photo anonyme.
La vue de l’aile Ouest du Musée depuis les jardins Saint Martin en 1910. Photo anonyme.
Le paysage sous-marin, anémones de mer et spirographes, vers 1920. Photo Barba.
Deux photos anciennes représentant la coupe du Musée.

Les autres images représentent différentes vues de l'extérieur et de l'intérieur, et se termine avec quelques images de l'exposition de Damien Hirst.

Voir aussi notre article
, avec l'extrait en podcast audio de Robert Calcagno, directeur du Musée océanographique

La Monaco Blue Initiative

Le centenaire du musée est également l'occasion de marquer l'engagement de la Principauté dans le domaine de l'environnement: 35 personnalités internationales concernées par la mer se réuniront les 31 mars et 1er avril 2010, au Musée océanographique de Monaco, pour créer un "club de réflexion et d’action pour la protection des océans". Ce groupe - dont l'initiative est soutenue par SAS le Prince Albert II de Monaco et mise en œuvre par l’institut océanographique et la fondation Prince Albert II de Monaco -, proposera des actions sur les deux thèmes principaux, à savoir "Les grands fonds : une biodiversité nouvelle à protéger" et "Les grandes espèces marines, clef de voûte des écosystèmes marins".
Une session programmée dans l'après-midi du 1er avril - avec la participation de Craig Venter, l'un des pionniers de la "vie artificielle" qui s’est illustré dans le séquençage du génome humain - sera ouverte au public.

La biodiversité profonde, animale et microbienne, fait partie du patrimoine biologique de la Planète ; elle doit être préservée en tant que telle, et pour les générations futures. Elle participe au cycle du carbone et les sédiments profonds constituent grâce en partie à l’activité biologique un des puits permanent de carbone sur la planète. De plus, la diversité des composants, des gènes et des fonctions des organismes qui se développent dans des conditions dites extrêmes, est une source potentielle importante de composés actifs pour la pharmacopée et les biotechnologies.
Les actions proposées seront axées sur l'encouragement des projets visant à identifier et répertorier les espèces profondes et les pôles de biodiversité, ainsi que l’application et le respect des conventions internationales.

Concernant les grands espèces marins, prédateurs indispensables à l'éco-système, les objectifs à court terme de la Monaco Blue Initiative seront surtout de mettre en place des actions pour protéger les espèces menacées, notamment pour les requins, proches de l'extinction.

30/03/2010




Autres articles dans la même rubrique ou dossier:
1 2 3 4 5 » ... 112





Dans nos blogs :

Le calvaire des ânes tués pour fabriquer une gélatine

Une nouvelle enquête révèle les dessous du commerce chinois des peaux d'ânes, qui sont bouillies pour produire un "médicament...

Découverte d’une nouvelle espèce d’orang-outan en Indonésie

Pour la première fois depuis 1929, une nouvelle espèce de grands singes a été découverte dans la région de Batang Toru au nord de l’île de...

Une scène de crime pour dénoncer le massacre

Le 1er novembre 2017 une scène de crime géante a attendu les passants à Paris, près du centre Georges Pompidou. A l'initiative de Vegan...



Le Podcast Journal sur :