Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour



Le Podcast Journal - podcastjournal.net 

Recherche avec Google
 
 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net

CP

Meurtre de journalistes au Honduras et en Ouganda


L'UNESCO condamne le meurtre de deux journalistes tués ce mois de mai. Alfredo Villatoro, un journaliste de radio, a été retrouvé mort, le 15 mai, dans une banlieue de Tegucigalpa, la capitale du Honduras, tandis qu'Amon Thembo Wa'Mupaghasya, patron d'une chaîne de télévision indépendante à Kasese, en Ouganda, a été abattu le 12 mai.


La Directrice générale de l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO), Irina Bokova, a condamné jeudi le meurtre de deux journalistes, au Honduras en Ouganda, respectivement. "La nouvelle du meurtre d'Alfredo Villatoro qui a eu lieu moins d'une semaine après l'assassinat de son collègue Erick Martinez Villa, est profondément préoccupante et reflète les conditions dangereuses dans lesquelles travaillent les journalistes au Honduras. La mort de M. Villatoro sape le droit à l'information du peuple du Honduras".

M. Villatoro était présentateur à la radio HRN et avait reçu plusieurs menaces de mort avant son enlèvement le 9 mai dernier. Moins d'une semaine plus tard, son corps a été retrouvé à proximité de la capitale du pays.
Selon l'UNESCO, M. Villatoro est le troisième journaliste hondurien tué en l'espace de quelques semaines. Depuis 2009, 20 journalistes et professionnels des médias ont été tués au Honduras, l'un des pays les plus dangereux de la région pour les journalistes, avec le Mexique et la Colombie.

La Directrice générale de l'UNESCO a également condamné l'assassinat de Thembo Wa'Mupaghasya et demandé qu'une enquête soit ouverte au plus vite.
"Ce crime est une attaque intolérable contre la liberté d'expression qui est un droit fondamental et la pierre angulaire de la démocratie. La liberté d'information nourrit le débat dans les sociétés et les journalistes doivent pouvoir faire leur travail sans craindre des représailles", a souligné Mme Bokova.
M. Wa'Mupaghasya, qui vivait à proximité de la frontière avec la République démocratique du Congo, a été abattu par des inconnus qui se sont emparés de son sac et de sa caméra. Selon l'UNESCO, les autorités locales ont ouvert une enquête et pencheraient pour la thèse selon laquelle le directeur de la chaîne aurait été pris pour cible à cause de son travail.
Les médias locaux ont en effet indiqué que M. Wa'Mupaghasya avait déjà été la victime d'une attaque similaire à laquelle il avait survécu et qu'il avait reçu de nombreuses menaces de mort. Il est le troisième journaliste tué en Ouganda depuis 2010.
honduras_ouganda.mp3 Honduras_Ouganda.mp3  (605.02 Ko)


30/05/2012




Autres articles dans la même rubrique ou dossier:

L'enfer syrien - 13/02/2018

1 2 3 4 5 » ... 62






Dans nos blogs :

TEREZA Kesovija concert-événement

La grande star de la chanson célébrera six décennies de carrière franco-croate avec son fidèle public le 19 février 2018 à Zagreb...

Chien protecteur d’œuvres d'art

Le musée des Beaux-arts de Boston tente actuellement une expérience peu commune. Il a décidé de former un chiot de la race braque de Weimar...



Retrouvez le Podcast Journal :