Podcast Journal, l'information internationale diffusée en podcast
Podcast Journal
 
Facebook
Twitter
 

Municipales à Montereau-Fault-Yonne : Yves Jégo et James Chéron sont aujourd’hui à couteaux tirés


Par Henri OKAIGNE Rédigé le 13/03/2020 (dernière modification le 13/03/2020)

Qui de Yves Jégo ou de James Chéron sera élu au soir du 15 mars 2020 ? Telle est la question qui agite Montereau ; une commune du sud de la Seine et Marne à quelques jours du premier tour des élections. Un duel dans une ville où les deux prétendants au fauteuil de la mairie ; des ex-amis unis hier sur une liste pour une même cause se livrent une bataille sans merci aujourd’hui.


Un deal au sommet de la mairie

Un aperçu de la façade de la mairie de Montereau-Fault-Yonne(C)Okaigne Henri
Un aperçu de la façade de la mairie de Montereau-Fault-Yonne(C)Okaigne Henri
A Surville, Il est à peine 9 heures du matin. Le quartier principal de la commune de Montereau fort de 20850 habitants est éveillé. C’est jour de marché. La place publique grouille de monde. Les listes des différents candidats en lice sont connues ; les visages aussi. Devant les affiches municipales, les débats vont bon train. Et avec eux, les différents sons de cloches et de slogans partisans. L’atmosphère qui y a lieu est représentative de tout ce qui se passe dans les autres quartiers de la commune. En cette période électorale, au cœur des échanges, les actions du maire sortant James Chéron qui brigue un deuxième mandat sont scrutées.
Actuellement se présentant sous la bannière d’un parti indépendant, il avait été désigné par le maire d’alors Yves Jégo pour lui succéder. Et pour cause. D’un point de vue institutionnel, Yves Jégo ne pouvait non seulement plus cumuler deux mandats électifs, mais il aurait aussi décidé de céder le fauteuil de maire à son poulain James Chéron. A la condition que ce dernier lui rende le tablier le moment où aucun obstacle juridique ne s’y opposerait. L’appétit venant en mangeant comme dit l’adage, James Chéron après avoir goûté aux délices du trône n’entend plus se conformer aux termes de leur précédent deal politique. Il a décidé de se présenter aux suffrages des électeurs.
 

La querelle des ex-amis pour un fauteuil

Maire depuis plus de 10 ans, pour Yves Jégo, cette fois-ci, les choses ne semblent pas si faciles pour lui. Il est opposé à son ex-dauphin qui est en dissidence avec lui. Tous deux formaient, jadis, une équipe très soudée. Hélas, aujourd’hui, ce n’est plus le cas. De surcroit les sondages ne lui sont pas favorables. Ils lui donnent des points de moins sur son adversaire qui serait en tête des intentions de vote.
La tension est donc palpable. C’est à celui qui vendra le mieux son programme qui pourra espérer le maximum de bulletins de votes au soir du décompte final.
A l’approche de la date électorale fatidique, les indécis pourraient faire pencher la balance d’un côté ou de l’autre.
Hormis, cette bataille de leadership pour la mairie, il est bien de constater que la ville est fleurie et propre. La vie y semble agréable. La soirée du 15 mars situera les uns et les autres sur l’issue de ces élections. Et avec elle, le vainqueur.
municipales_à_montereau.m4a Municipales à Montereau.m4a  (5.25 Mo)









ÉDITORIAL | POLITIQUE ET SOCIÉTÉ | ÉCONOMIE | NATURE ET DÉVELOPPEMENT DURABLE | ART ET CULTURE | SCIENCE ET HIGH-TECH | SANTÉ ET MÉDECINE | GASTRONOMIE | VIE QUOTIDIENNE | CÉLÉBRITÉS, MODE ET LIFESTYLE | SPORT | AUTO, MOTO, BATEAU, AVION | INSOLITE ET FAITS DIVERS | VOYAGES ET TOURISME | HUMOUR | JEUNES





Les derniers articles




Recherche

L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31



Facebook