Podcast Journal, l'information internationale diffusée en podcast
Podcast Journal
 
Facebook
Twitter
 

ONU: Bernard Kouchner défend la proposition française

CP


Par Podcast Journal Rédigé le 08/12/2009 (dernière modification le 08/12/2009)

Lundi 7 décembre, le Ministre des affaires étrangères de la France, M. Bernard Kouchner, a défendu à l'ONU la proposition française de créer une contribution internationale de solidarité sur la base des transactions financières pour aider les pays en développement, notamment à atteindre les Objectifs du Millénaire pour le développement mais aussi à s’adapter aux conséquences des changements climatiques.


(c) UN Photo / Eskinder Debebe
(c) UN Photo / Eskinder Debebe
Bernard Kouchner s’est également attaché à promouvoir l’idée de créer une organisation mondiale de l’environnement chargée de contrôler le suivi des engagements pris par les États Membres pour réduire leurs émissions de gaz à effet de serre.

Une conférence de presse a été tenue au siège des Nations Unies à New York.
Après qu’il eut rencontré le Secrétaire général, Ban Ki-Moon, Bernard Kouchner a affirmé à propos de la contribution de solidarité: "Cela se fera; je ne sais pas quand mais cela se fera". Il a ajouté que "ce serait un grand succès si un accord sur cette contribution était obtenu à l’occasion de la Conférence de Copenhague sur les changements climatiques."

"Le Secrétaire général est déjà convaincu" du bien-fondé de cette contribution, a assuré le Ministre, qui a rappelé que, depuis un an, la France travaillait à ce projet avec "59 pays, dont 15 en contact permanent, plus un groupe de neuf experts internationaux" des questions bancaires, économiques et politiques.
Il a rappelé que l’idée était de créer une contribution, et non pas un impôt, assise sur tous les mouvements financiers, et a évoqué un taux de 0,005% qui se traduit par "5 cents pour une transaction de 1000 euros". Avec un tel taux, a estimé M. Kouchner, il serait possible de collecter "30 à 40 milliards d’euros" par an qui permettraient d’aider les pays en développement à atteindre les Objectifs du Millénaire pour le développement et à prendre des mesures pour faire face aux conséquences négatives des changements climatiques.
Il a donc souhaité que cette perspective soit mentionnée en tant que perspective dans la déclaration finale de (la Conférence de) Copenhague.

M. Kouchner, qui a félicité le Secrétaire général pour son engagement sur la question des changements climatiques, n’a pas fait de pronostic sur l’issue de la Conférence de Copenhague. "Il y a deux mois, on nous annonçait un désastre, aujourd’hui, c’est un énorme succès", a-t-il ironisé, avant d’ajouter: "Espérons, nous verrons".

"En revanche", a-t-il ajouté, quels que soient les résultats, "il reviendra ensuite au système des Nations Unies de suivre les progrès" et les engagements pris. Pour assurer ce suivi ou ce contrôle, M. Kouchner a donc rappelé le projet déjà ancien d’une organisation mondiale de l’environnement, de taille réduite mais "vouée au contrôle des émissions de carbone" et à l’efficacité de la mise en œuvre des engagements pris. "Tous les pays, de la Chine aux États-Unis, de l’Europe à l’Asie" proposent de réduire leurs émissions, mais "pour la suite, c’est à la charge du système des Nations Unies", a rappelé le Ministre.

Interrogé sur les éventuelles oppositions à ce projet, M. Kouchner a répondu qu’il y avait les "réticences de tout le monde libéral", affirmant cependant que "les populations du monde entier y seraient favorables".

Vidéo de l'ONU au sujet du changement de climat









ÉDITORIAL | POLITIQUE ET SOCIÉTÉ | ÉCONOMIE | NATURE ET DÉVELOPPEMENT DURABLE | ART ET CULTURE | SCIENCE ET HIGH-TECH | SANTÉ ET MÉDECINE | GASTRONOMIE | VIE QUOTIDIENNE | CÉLÉBRITÉS, MODE ET LIFESTYLE | SPORT | AUTO, MOTO, BATEAU, AVION | INSOLITE ET FAITS DIVERS | VOYAGES ET TOURISME | HUMOUR | JEUNES





Les derniers articles




Recherche

L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      



Facebook