Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour



Le Podcast Journal - podcastjournal.net 


Recherche sur ce site avec Google

 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net

Portrait d’Issa Niang, le candidat du PUR


A 63 ans, Issa Sall se présente à l’élection présidentielle du 24 février 2019 pour le parti de l’unité et du rassemblement. Un parti politique créé à Dakar le 3 février 1998.


Portrait d’Issa Niang, le candidat du PUR

Parti de l'Unité et du Rassemblement, formation politique du candidat Issa Sall (c) Photo de montage de l'auteur
Parti de l'Unité et du Rassemblement, formation politique du candidat Issa Sall (c) Photo de montage de l'auteur
neue_aufnahme_4_2.m4a Portrait Issa Sall, candidat du PUR  (415.59 Ko)

Informaticien de formation et passionné d’arts martiaux, le candidat du PUR a travaillé dans l’administration du système des Nations unies. Maître dans la science informatique de 1993 à 2012, il n’y a pas d’élection au Sénégal que le natif de Tattaguine n’ait pas traité. A son actif, Issa Sall a traité au moins une vingtaine d’élections: élections rurales, élections régionales, élections municipales, élections sénatoriales, élections législatives, élections présidentielles et référendum.

Le docteur en informatique a fait ses études primaires dans son village natal, Tataguine, et les études secondaires à Saint-Louis du Sénégal. Et il a fait ses études universitaires entre Dakar et Washington: Diplôme de technologie à Dakar en 1978, Master et doctoral en informatique à l’université Georges Washington en 1990.

Cet ingénieur en informatique a servi, entre autres, à la SENELEC et à la direction de la météorologie du Sénégal. En 1988, il a créé l’université privée du Sahel de Dakar. Il y enseigne l’informatique générale et l’intelligence artificielle.

C’est lors des élections législatives de 2017 que l’informaticien s’est révélé. Il est élu député à l’assemblée nationale. Le candidat du PUR était le président du conseil régional de Fatick de 1996 à 2001.


Les promesses du candidat

Le candidat du PUR qui se présente pour la première fois à une élection présidentielle promet de s’inscrire plus que jamais dans l’édification d’une société juste et prospère soutenue par un développement intégral et intégré. 
 
Le consultant international compte s’inscrire dans une logique d’unification de toutes les couches sociales et de rassemblement de toutes les forces vives de son pays.

Autre axe de son programme de campagne, c’est de construire et valoriser la culture, promouvoir une économie inclusive et de réduire les inégalités sociales.
 
"Pour les 45 départements, il y aura un hôpital et les 550 communes auront chacune leurs centres de santé. Chaque sénégalais aura une carte pour connaitre à tout moment son état de santé", a-t-il promis aux électeurs. Le fondateur de l’université du Sahel de Dakar compte ériger un commissariat de police dans chaque département et une gendarmerie au niveau de chaque commune du pays.

Sur l’éducation nationale, Issa Sall annonce que dans chaque département, il y aura une université de taille moyenne. "Il n’y aura plus de séries de baccalauréat par ce que celles-ci seront supprimées. Vous allez tous étudier les mêmes matières jusqu’à la terminale. Et c’est seulement à l’université que l’étudiant choisira ce qu’il va faire", a-t-il déclaré. Toutefois, le leader du PUR précise que tout sénégalais devra suivre une formation qui sera à la charge de l’État jusqu’à l’âge de 16 ans. "Vous êtes libre de vous arrêter pour faire autre chose ou bien de continuer. Mais avant 16 ans, vous allez être dans les bancs de l’école".

Il promet un gouvernement qui ne dépassera pas 20 ministres pour réduire le train des dépenses publique. Il mettra en place un Conseil supérieur de la justice en lieu et place du Conseil supérieur de la magistrature.

Avec lui, un président de la République ne deviendra plus une Institution. Il assure que la présidence de la République ne va plus abriter des projets techniques. "Quand un projet est juteux dans ce pays, il est toujours logé à la présidence de la République. Moi, je ne vais pas loger de projets. Je veux m’occuper de mon rôle de président de la République. Aucun projet du genre de l’agence autonome pour faire du Sénégal la destination privilégiée des investissements privés en Afrique de l’Ouest ne sera plus logé à la présidence", a-t-il promis aux électeurs sénégalais.

Issa Sall promet de renégocier tous les contrats de pêche signés avec les pays européens. Il envisage de faire du secteur primaire une locomotive pour booster l’économie nationale. Autre promesse faite aux sénégalais, c’est renforcer la sécurité pour les pêcheurs en leur facilitant l’acquisition du matériel de géolocalisation et des gilets. 

Il promet de lutter contre le tourisme sexuel afin d’instaurer un tourisme sain et productif au Sénégal.



09/02/2019




Autres articles dans la même rubrique ou dossier:
1 2 3 4 5 » ... 66