Podcast Journal, l'information internationale diffusée en podcast
Podcast Journal
 
Facebook
Twitter
 

Portrait du mandat Idrissa Seck, la renaissance


Par Rédigé le 13/02/2019 (dernière modification le 12/02/2019)

Idrissa Seck est un homme d’État sénégalais. Il est né le 9 août 1959 à Thiès. Le leader du parti politique sénégalais Rewmi fut Premier ministre sous Wade. Cet ancien maire de Thiès est l’actuel Président du Conseil départemental de la cité des rails.


Le portrait du candidat Idy 2019

Idrissa Seck, candidat de la coalition Idy 2019. Photo (c) Khadimnesta
Idrissa Seck, candidat de la coalition Idy 2019. Photo (c) Khadimnesta
neue_aufnahme_4.m4a Portrait Idrissa Seck  (831.88 Ko)

Après l’école coranique, l’enfant de Thiès effectue son cycle primaire à l’école Randoulène Sud 2 de sa ville natale. Puis, il fait son cycle secondaire au collège Saint-Gabriel de la même ville où il obtient son baccalauréat en 1981 après avoir échoué l'année précédente.

Le bac en poche, il intègre la classe préparatoire à l’École des hautes études commerciales de Paris (HEC) du lycée Marcelin-Berthelot de Saint-Maur-des-Fossés en France. Ensuite, il s’inscrit en 1983 en Sciences Politiques (section Économie et Finance) à l’université de Princeton.

Celui qui fut longtemps considéré comme le dauphin du président Wade est envoyé à la prison centrale de Dakar le 23 juillet 2005 par le pape du SOPI. Idrissa Seck bénéficie finalement au début de l’année 2006 d’un non-lieu. Il est libéré discrètement le 7 février 2006 après un séjour carcéral de 199 jours. Le 4 avril 2006, l’ancien Premier ministre crée le parti Rewmi et annonce sa candidature à l’élection présidentielle de 2007. Mieux, il appelle à la création d’une large coalition autour de lui dans le but de chasser Abdoulaye Wade du pouvoir. Au premier tour du scrutin, il arrive deuxième avec 14,86 % des voix derrière Abdoulaye Wade (55,90 %). Il se présente encore à l’élection présidentielle de 2012. Cette fois-ci, c’est la descente aux enfers. Il n’obtient que 7% des voix au premier tour.


Programme du candidat du parti Rewmi

Le candidat Idrissa Seck s’engage à rationaliser les dépenses publiques. Pour cela, l’enfant de Thiès promet de réduire le train de vie de l’État en supprimant en le "Haut Conseil du Dialogue des Territoires, le Haut Conseil des Collectivités territoriales et l’ANPEJ". L’ancien Premier ministre d’Abdoulaye Wade compte baisser de manière significative les fonds politiques qui seront soumis à un contrôle et mettre en place un dispositif de revue et de réformes.

Il va renforcer les pouvoirs de contrôle des instituions de contrôle des Ministères, du Contrôle financier, de l’inspection générale d ’État et de la Cour des Comptes, renforcer les moyens d’investigations de la Cellule Nationale de Traitement des Informations Financières et de l’Office National de lutte contre la Fraude et Corruption est une autorité administrative indépendante, dotée de l’autonomie financière.

Sur le plan économique, il accordera la priorité au financement et aux marchés de capitaux notamment aux pays membres l’Union économique et monétaire ouest-africaine, et à la Communauté économique des États de l'Afrique de l’Ouest.

En ce qui concerne la modernisation des structures de gestion et informatisation des procédures, le leader de la coalition Idy 2019 envisage de mettre en place un système d’automatisation des procédures fiscales, des procédures comptables et de la modernisation du système de l’information.

Promesses à la diaspora sénégalaise:
Pour soulager ses compatriotes de l’extérieur, le président du parti REWMI va lancer une application pour permettre aux sénégalais de l’extérieur d’effectuer en ligne toutes leurs formalités de demande ou de renouvellement de leurs papiers administratifs, comme titres de voyage ou cartes d’identité, entre autres. L’homme politique sénégalais promet aussi "la simplification des procédures de rapatriement de leurs véhicules. Tout véhicule bénéficiant d’une visite technique du pays d’origine pourra désormais être rapatrié et circulera au Sénégal après une contre visite effectuée par une agence agréée sur le territoire national".

L’autre promesse électorale faite à la Diaspora sénégalaise, c’est l’attribution des marchés publics sénégalais aux entreprises ressortissantes des pays "où nos compatriotes seront mieux traités sur la base des rapports des associations de sénégalais de l’extérieur".

Pour l’Afrique, Idrissa Seck promet de se battre pour l’unité africaine et la défense des intérêts du continent dans le cadre d’un partenariat gagnant-gagnant avec le reste du monde.










ÉDITORIAL | POLITIQUE ET SOCIÉTÉ | ÉCONOMIE | NATURE ET DÉVELOPPEMENT DURABLE | ART ET CULTURE | SCIENCE ET HIGH-TECH | SANTÉ ET MÉDECINE | GASTRONOMIE | VIE QUOTIDIENNE | CÉLÉBRITÉS, MODE ET LIFESTYLE | SPORT | AUTO, MOTO, BATEAU, AVION | INSOLITE ET FAITS DIVERS | VOYAGES ET TOURISME | HUMOUR | JEUNES





Les derniers articles




Recherche

L M M J V S D
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31  



Facebook