Podcast Journal, l'information internationale diffusée en podcast
Podcast Journal
 
Facebook
Twitter
 

Quand la pollution atmosphérique succombe au coronavirus


Par Louise Guthauser Rédigé le 27/03/2020 (dernière modification le 20/03/2020)

Le vendredi 13 mars, l’Agence Spatiale Européenne (ESA) publie un communiqué annonçant la baisse de pollution atmosphérique dans le Nord de l’Italie depuis le ralentissements des activités économiques et industrielles dû au coronavirus. La mission Copernicus Sentinel-SP de l’ESA réalise une animation montrant l’évolution des émissions de dioxyde de carbone en Italie.


coronavirus_no2.mp4 coronavirus no2.mp4  (1.58 Mo)

L’Agence Spatiale Européenne lance la mission Copernicus Sentinel-SP, un programme d’observation satellite de la Terre analysant les émissions de en Europe depuis le 1er janvier. Dans leur communiqué du 13 mars, ils annoncent la chute des émissions de NO2, gaz polluant issu d’activités humaines. A Milan, la concentration moyenne de dioxyde de carbone est passée de 63 mg/m3 à 35 mg/m3 en à peine trois mois. Le communiqué affirme une “tendance à une réduction graduelle d’environ 10% par semaine au cours des quatre à cinq dernières semaines”, depuis la pandémie de coronavirus.
L’animation de l’ESA est disponible sur le lien suivant: https://youtu.be/ARpxtAKsORw


Suite à la pandémie de coronavirus, 11 villes de Lombardie et de Vénétie sont placées en quarantaine le 22 février. Cette mesure est progressivement mise en place dans la totalité du pays qui est entièrement confiné depuis le 9 mars. Cela inclut la fermeture des commerces, des écoles, le ralentissement des industries et des routes vides. La réduction de ces activités humaines coïnciderait avec la réduction des émissions de NO2, responsable en partie de la pollution atmosphérique. Claus Zehner, directeur de la mission de l’ESA ajoute : “Nous sommes très confiants sur le fait que la réduction des émissions que nous pouvons voir coïncide avec le verrouillage en Italie entraînant moins de trafic et d’activités industrielles.”

Le phénomène a été observé en Chine il y a quelques semaines par la NASA qui publie des images satellites mettant en évidence la baisse de pollution atmosphérique. Carbon Brief, site web d’actualité environnementale constate une chute d’émission de gaz à effet de serre d’au moins 100 millions de tonnes par rapport à l’an dernier en Chine. Les activités humaines ont un impact sur la qualité de l’air et selon l’Agence européenne pour l’environnement et la qualité de l’air, le dioxyde de carbone est responsable de 68 000 décès prématurés par an dans l’Union européenne. Le ralentissement des activités industrielles et humaines prouve qu’un système non basé sur l’hypercroissance est nécessaire pour la réduction d’émissions de gaz à effet de serre.








ÉDITORIAL | POLITIQUE ET SOCIÉTÉ | ÉCONOMIE | NATURE ET DÉVELOPPEMENT DURABLE | ART ET CULTURE | SCIENCE ET HIGH-TECH | SANTÉ ET MÉDECINE | GASTRONOMIE | VIE QUOTIDIENNE | CÉLÉBRITÉS, MODE ET LIFESTYLE | SPORT | AUTO, MOTO, BATEAU, AVION | INSOLITE ET FAITS DIVERS | VOYAGES ET TOURISME | HUMOUR | JEUNES





Les derniers articles




Recherche

L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30        



Facebook