Podcast Journal, l'information internationale diffusée en podcast
Podcast Journal
Média d'information international diffusé en podcast !
Facebook
Twitter
Instagram
Newsletter
 

Retour à Séville au XIIe siècle


Par Rédigé le 02/03/2021 (dernière modification le 28/02/2021)

Au bar à tapas Giralda, on a découvert le plus ancien hammam médiéval de la péninsule ibérique, Portugal compris, resté en l’état.


rue_des_jeux_10__5_.m4a Retour à Séville au XIIe siècle.m4a  (1.31 Mo)

L’établissement qui avait ouvert ses portes dans les années 20 se trouve rue Mateos Gago, à deux pas de la cathédrale et de la Giralda, ancienne mosquée dont il ne reste que le minaret devenu clocher. Ce monument est inscrit au patrimoine de l'humanité par l'Unesco en 1987 ainsi que les Alcazars royaux et leurs jardins et les archives des Indes. Ce bain maure date du XIIe siècle, exactement de l’époque des Almohades (1121 - 1269), envahisseurs berbères venus du sud du Maroc actuel. L’édifice avait été rénové en 1928 par l’architecte Vicente Traver y Tomás, pour en faire d’abord un hôtel, c‘est ce qui a sans doute permis la bonne conservation de la construction.

Depuis 2007, le bar à tapas Giralda appartient à quatre associés qui ont fait faire des travaux ces derniers mois. Ils ont coûté cher précisent-ils, mais ils ont permis de découvrir ce vestige et de donner un certain lustre à leur maison. Au cours de ces travaux sont apparues trois pièces identifiées, une salle froide ornée d'une voûte octogonale reposant sur quatre colonnes située dans l'actuelle pièce principale du bar, d'une salle tiède placée sous une voûte en berceau et une salle chaude dont il ne reste plus qu'une partie. C’est le décor plus que l'architecture qui a enthousiasmé les archéologues.

Un d'entre eux, Álvaro Jiménez Sancho, responsable de ces travaux indique "nous ayons vérifié que la grande salle de bain était entièrement peinte, de haut en bas, avec des ornements géométriques de haute qualité. Les dessins sont en almagra (pigment rougeâtre) sur blanc et de gros fragments ont été conservés dans les voûtes et les murs". Il estime qu’il s’agit du "seul bain islamique qui a gardé sa décoration intégrale".

C’est une découverte de grande importance qui permet aux chercheurs de savoir ce que pouvaient être les autres bains maures à l’époque almohade, principalement à Séville. De plus, ce lieu est "très proche de la mosquée principale, qui a également été construite au XIIe siècle", selon l’archéologue Fernando Amores, qui a collaboré aux travaux de fouille.

Inutile d’ajouter que cet ancien hammam almohade va faire l'objet d'une mise en valeur particulière. Ce qui ne veut pas dire que le décor néo-mudéjar dont on se contentait jusqu’à maintenant sera négligé ni que le bar ne continuera pas à servir les tapas qui ont fait sa célébrité…








ÉDITORIAL | POLITIQUE ET SOCIÉTÉ | ÉCONOMIE | NATURE ET DÉVELOPPEMENT DURABLE | ART ET CULTURE | ÉDUCATION | SCIENCE ET HIGH-TECH | SANTÉ ET MÉDECINE | GASTRONOMIE | VIE QUOTIDIENNE | CÉLÉBRITÉS, MODE ET LIFESTYLE | SPORT | AUTO, MOTO, BATEAU, AVION | JEUNES | INSOLITE ET FAITS DIVERS | VOYAGES ET TOURISME | HUMOUR





Recherche



Les derniers articles