Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour



Le Podcast Journal - podcastjournal.net 


Recherche sur ce site avec Google

 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net

Saint-Bonnet-de-Chavagne: Réhabilitation de l'étang


Pour l'AAPPMA La Gaule Saint-Marcellinoise, l'année 2019 sera placée sous le signe de l'investissement avec la réhabilitation de l'étang Maurice Dumoulin situé à Saint-Bonnet-de-Chavagne. Des travaux pour un montant prévisionnel total de 36.548€ TTC dont le démarrage est fixé au mois de janvier et le ré-empoissonnage en fin d'année. Alain Morel, président et trésorier de l'association locale de pêche, revient sur l'opération qui s'avère être une première.


Des travaux subventionnés

Fête de la Pêche 2018 à l'étang Maurice Dumoulin. Photo (c) Frédérique Gelas
Fête de la Pêche 2018 à l'étang Maurice Dumoulin. Photo (c) Frédérique Gelas
podcast_rehabilitation_de_l__etang_31_01_19.mp3 Réhabilitation de l'étang.mp3  (2.98 Mo)

"L'étang a été créé en 1997 par Edmond Muet alors qu'il n'y avait sur place qu'une simple zone humide. Même si cela a un coût, il était temps de faire ces travaux car l'étang a maintenant plus de 20 ans. Ce projet remonte à plusieurs années, mais n'avait jamais abouti à cause de la sécheresse à répétition, par manque d'autorisations et de subventions". Afin de planifier les travaux, plusieurs réunions ont été organisées avec la Fédération de Pêche de l'Isère, la police de l'eau, ainsi que l'entreprise Guillaud (en charge des travaux de remodelage du fond et des berges). "Après avoir fait des demandes de subventions auprès de différents organismes tels que la Fédération Nationale de Pêche, ou encore le Département, le montant restant à la charge de l'AAPPMA a été déterminé. Il est de 5.203 €" détaille Alain Morel.

L'opération visant à redonner de la profondeur à l'étang Maurice Dumoulin, qui s'est envasé au fil des années, respectera des étapes précises et indispensables au succès de la réhabilitation. "Dans un premier temps, nous allons installer une vanne pour déconnecter l'arrivée d'eau de l'étang. Il faudra ensuite recreuser le ruisseau". La vidange sera effectuée entre mai et juin: "pas avant car nous sommes en période de reproduction de certains poissons et cela pourrait les décimer. La vidange durera au minimum un mois car il y a un certain débit à respecter pour ne pas polluer l'étang, ni les ruisseaux en aval".
Le poisson sera quant à lui récupéré par une pisciculture et mis dans l'étang d'un particulier à Saint-Just-de-Claix. Les boues de l'étang mettront ensuite plusieurs mois à sécher avant qu'une entreprise ne les cure sur 50 cm de profondeur. "Une fois récupérées elles serviront à créer des postes de pêches supplémentaires: des avancées sur l'étang".


La nature reprend ses droits

La renaturation végétale précédera la remise en eau prévue en automne 2019. "Il y a toutefois une incertitude sur le délai, car en cas d'arrêté sécheresse on nous interdira de remplir l'étang" commente le président avant de conclure: "pour le ré-empoissonnage nous en récupèrerons le plus possible dans l'étang où ils sont stockés, sachant que nous devons aussi en restituer au Marandan où nous avions prélevé lors de leur propre vidange". Objectif de l'association: être fin prête pour l'ouverture de la pêche en 2020.



13/02/2019




Autres articles dans la même rubrique ou dossier:

L’avenir en bleu? - 30/05/2018

1 2 3 4 5 » ... 25