Podcast Journal, l'information internationale diffusée en podcast
Podcast Journal
 
Facebook
Twitter
YouTube
 

Santé: Opération "caisses vides" au Burkina


Par Rédigé le 07/06/2019 (dernière modification le 06/06/2019)

Dans un communiqué datant du 2 juin 2019, le Syndicat national des travailleurs de la santé humaine et animale (Syntsha) informe les autorités burkinabè d’une opération "caisses vides" dans les hôpitaux. Une gratuité des soins qui débutera ce vendredi 7 juin 2019 sur tout le territoire national pour une durée de trois mois.


Le Centre hospitalier universitaire Yalgado Ouédraogo. (c) Radars Info Burkina
Le Centre hospitalier universitaire Yalgado Ouédraogo. (c) Radars Info Burkina
La gratuité des soins ne se limitera plus aux femmes enceintes. Dès le vendredi 7 juin, elle s’étendra à toute personne qui se présentera dans un centre de santé pour des soins. Ainsi en a décidé le Syntsha. Une bonne nouvelle pour les usagers mais un coup dur pour l’économie du pays.

Cette opération dite "caisses vides" s’inscrit dans une série d’actions du syndicat de la santé en réponse au non-respect des engagements du gouvernement. Le mouvement dénonce la non mise en application du protocole d’accord du 13 mars 2017.

Les agents de la santé humaine et animale estiment qu' "après plusieurs interpellations, rencontres de concertations, grèves, les travailleurs n’ont reçu de la part du gouvernement jusque-là que mépris et indifférence".

En guise de réponse à cette "indifférence" des autorités, le Syntsha annonce qu'à compter du 7 juin 2019 à 00 heures au 1er septembre 2019 inclus et renouvelable par tacite reconduction, ils vont s’abstenir de fournir les rapports statistiques et d’effectuer les tournées et missions. En outre, durant la même période, les travailleurs renonceront à faire payer les actes qu’ils posent au profit des usagers.

Quid des revendications

Jour 1 de la grève du SYNTSHA le 21 mai 2019 à la bourse du travail. (c) Syntsha officiel
Jour 1 de la grève du SYNTSHA le 21 mai 2019 à la bourse du travail. (c) Syntsha officiel
operation_caisses_vides_voix.mp3 Opération caisses vides voix.mp3  (3.37 Mo)

Ces nouvelles méthodes de revendications du Syntsha interviennent après une grève de cinq jours tenue du 21 au 25 mai dernier. S’en est suivie un boycott des gardes des permanences du 25 mai au 3 juin 2019.

Les syndicalistes exigent à travers cette lutte, le respect entre autres du "protocole d’accord gouvernement-Syntsha du 13 mars 2017", "le paiement fin mai 2019 des salaires et indemnités dus aux travailleurs au terme de la loi 057-2017 AN portant statut de la fonction publique hospitalière en respectant la date d’effet du 1er janvier 2018".

Rappelons qu’en mai 2018, le syndicat avait usé de ce moyen de pression pour arriver à ses fins. Et cette fois encore de prévenir le gouvernement: "si à l’issue de cette action, des solutions satisfaisantes ne sont pas trouvées, le Syntsha se réserve le droit d’engager d’autres actions pour faire aboutir ses justes revendications."









ÉDITORIAL | POLITIQUE ET SOCIÉTÉ | ÉCONOMIE | NATURE ET DÉVELOPPEMENT DURABLE | ART ET CULTURE | SCIENCE ET HIGH-TECH | SANTÉ ET MÉDECINE | GASTRONOMIE | VIE QUOTIDIENNE | CÉLÉBRITÉS, MODE ET LIFESTYLE | SPORT | AUTO, MOTO, BATEAU, AVION | INSOLITE ET FAITS DIVERS | VOYAGES ET TOURISME | HUMOUR | JEUNES





Les derniers articles




Recherche

L M M J V S D
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30



Facebook