Podcast Journal, l'information internationale diffusée en podcast
Podcast Journal
 
Facebook
Twitter
YouTube
 

Sénégal: Le camp présidentiel tente un hold-up électoral


Par Rédigé le 26/02/2019 (dernière modification le 26/02/2019)

Alors que les Sénégalais ont voté toute la journée dans le calme et sans incidents majeurs le dimanche, la soirée a fait voler en éclat ce climat de stabilité dans tout ce pays de l’Afrique de l’ouest. Le Premier ministre de Macky Sall, Mahammed Boun Abdallah Dionne, n’a pas attendu les résultats en cours de dépouillement pour revendiquer la victoire au premier tour.


Hold-up électoral

Mahammed Boun Abdallah Dionne, Premier ministre du Sénégal (c) U.S. Department of State from United States (Wikimedia Commons)
Mahammed Boun Abdallah Dionne, Premier ministre du Sénégal (c) U.S. Department of State from United States (Wikimedia Commons)
neue_aufnahme_5.m4a Sénégal présidentielle.m4a  (396.67 Ko)

"Sur la base des résultats compilés, il faut féliciter le président Macky Sall pour sa réélection avec un minimum de 57% des voix". Selon lui, le président sortant aurait remporté 13 des 14 régions. Le Premier ministre qui disait parler au nom de Macky Sall qu’il a précisé sur les "résultats provisoires remontés des bureaux de vote et compilés par la presse" pour crier victoire.

Cette déclaration précipitée et surprise a suscité des réactions du côté de l’opposition. Idrissa Seck et Ousmane Sonko n’ont pas tardé à dénoncer "[une confiscation du vote du peuple]i". De son côté, Madické Niang indique que "nous assistons à une tentative d’embuscade et de séquestration du suffrage des Sénégalais et d’une rétrogradation sans précédent de la démocratie sénégalaise par le régime du président sortant. Dans sa boulimie du pouvoir, il concocte des manœuvres anti démocratiques et malsaines pour soustraire frauduleusement les élections aux Sénégalais dès le premier tour, alors qu’un deuxième tour est plus qu’irréversible".

Quelques minutes avant la sortie surprise de Mahammed Boun Abdallah Dionne, Idrissa Seck et Ousmane Sonko avaient tenu une conférence de presse annonçant "un inévitable deuxième tour". Ils ont profiter de la présence de la presse nationale et internationale pour dénoncer "l’attitude RFI, France 24, la RTS et le GFM qu’ils accusent de perturber la stabilité du Sénégal" en publiant des estimations non officielles plaçant Macky Sall en tête.

Le candidat du PUR, Issa Sall a félicité Idrissa Seck et Ousmane Sonko en évoquant le deuxième tour. "Je remercie le peuple sénégalais et je félicite les performances d'Idrissa Sec et d'Ousmane Sonko. Le 2e tour aura lieu. Ils (le camp présidentiel et ses alliés politiques) perdent leur temps. Le 2e tour est inévitable", a-t-il indiqué.

De son côté, le célèbre juge sénégalais Demba Kandji rassure: "Il ne saurait y avoir de problèmes. Seuls les procès verbaux sortis des bureaux de vote feront foi et loi".











ÉDITORIAL | POLITIQUE ET SOCIÉTÉ | ÉCONOMIE | NATURE ET DÉVELOPPEMENT DURABLE | ART ET CULTURE | SCIENCE ET HIGH-TECH | SANTÉ ET MÉDECINE | GASTRONOMIE | VIE QUOTIDIENNE | CÉLÉBRITÉS, MODE ET LIFESTYLE | SPORT | AUTO, MOTO, BATEAU, AVION | INSOLITE ET FAITS DIVERS | VOYAGES ET TOURISME | HUMOUR | JEUNES





Les derniers articles




Recherche

L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30          



Facebook