Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net

Somalie: 'Personne ne devrait endurer de telles souffrances'


Ces derniers mois, la Somalie est sévèrement frapper par la sécheresse due à l'absence de pluie. La famine se fait donc de plus en plus sentir et les familles se dirigent en masse vers le camp de Dabaab au Kenya pour trouver refuge. La situation est alarmante.


La faim et la sécheresse continuent de frapper la Somalie et notamment les réfugiés somaliens du camp de Dabbad. C'est pourquoi, suite à un déplacement de trois jours en Somalie et au Kenya, la secrétaire générale adjointe des Nations Unies aux affaires humanitaires, Valerie Amos, a appelé la communauté internationale "à faire plus" pour la Somalie.

C'est après avoir visité le camp de Dabbab au nord du Kenya, que la secrétaire générale adjointe des Nations Unies aux affaires humanitaires a déclaré que "nous devons faire plus pour la Somalie". Il faut savoir que 400.000 personnes ont trouvé refuge dans ce camp et que plus de 70.000 d'entre elles ont fui la Somalie ces deux derniers mois.
"Personne ne devrait endurer de telles souffrances", a insisté Valérie Amos.

Lors de sa visite à Mogadiscio, la capitale somalienne, la secrétaire s'est alarmée quant à la situation des enfants qui est extrêmement grave. Ceux-ci sont très affaiblis par l'incroyable manque de nourriture dans le pays, depuis plusieurs mois.
"C'est déchirant. Les enfants sont tellement faibles qu'ils ne peuvent plus soutenir le poids de leur tête et les mères sont désespérées", a regretté Valérie Amos après s'être rendue à l'hôpital de Banadir, à Mogadiscio. Cet hôpital s'occupe des cas de malnutrition sévère, c'est le principal hôpital de la ville.
En Somalie, plus de 390.000 enfants sont touchés par une malnutrition grave. Sur 460 enfants admis à cet hôpital le mois dernier, seuls 305 ont survécu. Le nombre d'enfants atteints de malnutrition sévère risque de s'élever à 790.000 dans les 12 prochains mois selon le bureau de coordination des affaires humanitaires (OCHA). Il informe que "ces deux derniers mois plus de 1.600 cas de choléra ont été traités, 180 personnes sont décédées de la maladie."

"Environ 100.000 Somaliens, poussés par la sécheresse, la famine et le conflit, ont fui vers Mogadiscio ces deux derniers mois en quête de nourriture, d'eau, d'abri, de protection et d'autres formes d'assistance. Ils ont rejoint à Mogadiscio plus de 370.000 déplacés internes qui avaient été forcés de quitter leurs maisons avant la vague actuelle de déplacement", a informé, lors d'une conférence de presse à Genève en Suisse, Adrian Edwards, un porte-parole du Haut commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR).

A la fin du mois d’août, 180.000 personnes seront aidées à Mogadiscio et dans le sud et le centre de la Somalie. 32 tonnes de matériel de secours et de soins seront distribués.
Quant au Kenya, un nouveau site appelé Kambioos, accueillera des familles réfugiées somaliennes. Celui-ci peut accueillir jusqu'à 90.000 personnes. Un matériel de soins ainsi que des abris seront à la disposition de ces familles qui pourront aussi bénéficier des services. Enfin !

Des réfugiés somaliens ne cessent d'arriver chaque jour à Dabaab. La situation se veut grave.
podcast_somalie.mp3 Podcast Somalie.mp3  (246.13 Ko)


20/08/2011








Dans nos blogs :

Le calvaire des ânes tués pour fabriquer une gélatine

Une nouvelle enquête révèle les dessous du commerce chinois des peaux d'ânes, qui sont bouillies pour produire un "médicament...

Découverte d’une nouvelle espèce d’orang-outan en Indonésie

Pour la première fois depuis 1929, une nouvelle espèce de grands singes a été découverte dans la région de Batang Toru au nord de l’île de...

Une scène de crime pour dénoncer le massacre

Le 1er novembre 2017 une scène de crime géante a attendu les passants à Paris, près du centre Georges Pompidou. A l'initiative de Vegan...



Le Podcast Journal sur :