Podcast Journal, l'information internationale diffusée en podcast
Podcast Journal
 
Facebook
Twitter
 

The last dance…une dernière danse pour l’éternité ?


Par Rédigé le 19/05/2020 (dernière modification le 19/05/2020)

Si vous êtes fan de Basket, vous n’avez pas été épargné par le raz de marée "the last dance". Non, Il ne s’agit pas d’une énième comédie musicale hollywoodienne à l’eau de rose mais du docu-série, dont les deux derniers épisodes ont été diffusé dimanche et lundi respectivement sur ESPN et Netflix, qui retrace la saison du 6e titre des Chicago Bulls de la légende Michael Jordan. Avec ce documentaire, c’est la question de la suprématie du Basket qui se pose une nouvelle fois, à une époque où les plus jeunes ne jurent que par Lebron James ou Kevin Durant. "The Last Dance" vient-il confirmer une fois pour toute Michael Jordan comme le plus grand de tous les temps ?


ESPN et NETFLIX timing parfait, duo gagnant

the_last_dance_une_derniere_danse_pour_l_eternite.m4a The last dance…une dernière danse pour l’éternité.m4a  (2.1 Mo)

Un "timing"parfait est une des qualités qui caractérisaient Michael Jordan quand il dominait ses adversaires sur les terrains de la NBA, la ligue américaine de Basket-ball professionnel. La décision d’avancer la diffusion du documentaire des exploits des Bulls à un moment où le sport américain et le sport mondial sont en suspens pour cause de Covid 19, s’apparente à un tir victorieux dans les dernières secondes du dernier quart du match décisif d’une finale NBA, celle opposant les Jazz au Bulls. En effet, quand toutes les rédactions de sport usent d’imagination pour combler le vide laissé par l’interruption des saisons de Basket, Foot US, Base-ball…voilà que Netflix et ESPN nous sortent un As de leur manche, un condensé d’images d’archives exclusives, d’interview des acteurs de cette épopée, sur fond de flash-back remontant au début Jordan, des anecdotes contées par le roi-lui-même et ses imminents adversaires, le tout regroupé dans un documentaire scindées en 10 épisodes. La clé du succès ? Ça y ressemble fort. Les chiffres le confirment. L’intérêt pour la série était 37 fois supérieur à une série classique aux Etats-Unis et 30 fois dans le reste du monde lors de sa sortie. The Last Dance se classe même à la première place des documentaires. En termes d’audience, ESPN a enregistré pas moins de 5.1 millions de téléspectateurs pour les épisodes 7 et 8. A noter qu’au moment de la diffusion des premiers épisodes, les deux derniers n’étaient pas encore terminés. Opportunisme. Netflix qui diffuse la série dans le reste du monde n’a pas communiqué ses chiffres mais il ne fait aucun doute au vu de l’engouement suscité, que l’essai a été également transformé de leur côté.

Jordan Forever ?

Si the last dance met en scène le dernier titre NBA remporté par les Bulls, ne nous y trompons pas, bien Michael Jordan qui est au centre du projet. Plus que les valeurs d’esprit d’équipe, c’est bien celle du leadership qui est célébrée tout au long des 10 épisodes. Les Bulls étaient une équipe fantastique sous la férule de sa majesté Jordan. Michael est dépeint comme un compétiteur passionné et obsédé par l’excellence et donc la victoire. Il ne pourrait y avoir d’excellence sans victoire. Michael Jordan était en mission pour devenir le meilleur, le plus grand et il y est arrivé. Ce documentaire se charge de nous le rappeler une fois pour toute. En effet, "the last dance" semble porter en lui un projet caché. Il nous amène à nous souvenir que Jordan est bien plus qu’une marque de chaussure de sport, qui ne manquera certainement pas de voir ses ventes augmenter grâce à cette publicité par ricochet, mais bien l’icône ultime du Basket. Certains détracteurs voient dans ce documentaire un moyen pour la légende de contrôler encore et toujours son image, de la renforcer. Si Michael Jordan se montre très discret dans les médias, lui qui est le premier sportif devenu milliardaire et propriétaire d’une franchise NBA, d’aucun pense que "the last dance" constitue une tribune pour raconter sa version de l’histoire n’hésitant pas à égratigner certain de ses adversaires de l’époque. Ce serait également l’occasion de clore un débat qui ne doit pas manquer d’agacer HisAirness. En célébrant la réussite, de l’homme qui a remporté 6 titres en 6 finales disputées à une époque où la ligue était réputée plus dure c’est une manière détournée de placer Jordan au-dessus des champions actuels et à venir de la ligue tel que Lebron James, Kevin Durant, le regretté Kobe Bryant ou encore le jeune débutant Zion Williamson. Une façon aussi de dire à la génération Z que la NBA ne serait pas ce qu’elle est aujourd’hui sans lui.
Avec the Last Dance, Michael Jordan a effectué un énième retour et délivré son dernier tir victorieux sur le buzzer, pour l’éternité ?
 








ÉDITORIAL | POLITIQUE ET SOCIÉTÉ | ÉCONOMIE | NATURE ET DÉVELOPPEMENT DURABLE | ART ET CULTURE | SCIENCE ET HIGH-TECH | SANTÉ ET MÉDECINE | GASTRONOMIE | VIE QUOTIDIENNE | CÉLÉBRITÉS, MODE ET LIFESTYLE | SPORT | AUTO, MOTO, BATEAU, AVION | INSOLITE ET FAITS DIVERS | VOYAGES ET TOURISME | HUMOUR | JEUNES





Les derniers articles




Recherche

L M M J V S D
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30            



Facebook