Podcast Journal, l'information internationale diffusée en podcast
Podcast Journal
 
Facebook
Twitter
YouTube
 

Togo: procès des incendies de 2013

Communication de notre partenaire


Par J.N.B.L. Rédigé le 18/01/2016 (dernière modification le 17/01/2016)

Si les charges retenues contre sept personnes en détention préventive depuis trois ans sont maintenues, le Togo doit, dans les plus brefs délais, organiser un procès équitable, ou dans le cas contraire, les libérer immédiatement, a déclaré Amnesty International.


togo_3.mp3 Togo procès incendies  (154.08 Ko)

Au lendemain d’incendies ayant détruit début 2013 les grands marchés de Lomé, la capitale, et Kara une ville du nord, 43 personnes dont un grand nombre de militants de l’opposition, ont été arrêtées le 13 janvier. Elles ont été inculpées pour association de malfaiteurs et destructions volontaires par incendie.

L’une d’entre elles est morte en détention le 10 mai de la même année, et plusieurs autres, dont un homme qui a perdu la motricité de sa jambe à la suite d’une tuberculose osseuse non prise en charge pendant sa détention, ont bénéficié d’une liberté provisoire. A ce jour, sept militants de l’opposition, dont un ancien député, sont toujours en détention préventive.

"La longue durée de ces détentions préventives semble difficilement justifiable. Les autorités compétentes doivent s’assurer que les personnes suspectées bénéficient d’un procès équitable dans les plus brefs délais", a déclaré François Patuel, chercheur pour l’Afrique de l’Ouest chez Amnesty International.









ÉDITORIAL | POLITIQUE ET SOCIÉTÉ | ÉCONOMIE | NATURE ET DÉVELOPPEMENT DURABLE | ART ET CULTURE | SCIENCE ET HIGH-TECH | SANTÉ ET MÉDECINE | GASTRONOMIE | VIE QUOTIDIENNE | CÉLÉBRITÉS, MODE ET LIFESTYLE | SPORT | AUTO, MOTO, BATEAU, AVION | INSOLITE ET FAITS DIVERS | VOYAGES ET TOURISME | HUMOUR | JEUNES





Les derniers articles




Recherche

L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30          



Facebook