Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net

Podcast Journal

Un charançon rarissime découvert dans les cavernes des glacis du Palais Princier

CP


Un charançon aveugle du genre Troglorhynchus a pu être recueilli sous une pierre et identifié à une espèce décrite en 1895 sur un seul exemplaire trouvé à Nice, conservé au Muséum d'Histoire naturelle de Paris, et jamais reprise depuis !


Photo (c) Christian Vanderbergh
Photo (c) Christian Vanderbergh
Depuis deux ans, une campagne d'inventaire et d'étude de la faune d'insectes associée aux espaces naturels de la Principauté est menée dans le cadre de la Convention de partenariat du programme MonacoBiodiv, entre la Fondation Prince Albert II de Monaco, le Gouvernement Princier, le Conservatoire Botanique National Méditerranéen de Porquerolles (CBNMED), l'Institut Méditerranéen d'Écologie et de Paléoécologie (IMEP, UMR-CNRSIRD 6116) et l'Université Paul Cézanne Aix-Marseille III. Ce projet constitue une suite à l'inventaire de la flore sauvage effectué en 2006.

Après l’inventaire en surface, les chercheurs s’intéressent aujourd’hui aux insectes souterrains de la Principauté. Ainsi, une petite équipe d'entomologistes et de biospéologues (J.-M. Lemaire et J. Raffaldi, attachés au Muséum d'Histoire naturelle de Nice, S. Fadda et P. Ponel, de l'IMEP, et M. Cornet) a exploré les souterrains du Palais Princier et disposé des pièges qui ont permis de capturer d'assez nombreux invertébrés, actuellement étudiés par des spécialistes, notamment plusieurs espèces très rares de Collemboles (petits insectes "primitifs" car sans organes buccaux apparents ni métamorphoses), dont l'une au moins est peut-être nouvelle pour la Science. A cette occasion, une découverte très intéressante a été faite : un charançon aveugle du genre Troglorhynchus a pu être recueilli sous une pierre et identifié à une espèce décrite en 1895 sur un seul exemplaire trouvé à Nice, conservé au Muséum d'Histoire naturelle de Paris, et jamais reprise depuis !

Comme cet exemplaire ne semble pas différer d'une espèce bien connue de Corse (Troglorhynchus grenieri), les spécialistes se demandaient si la citation de Nice n'était pas erronée, c'est à dire résultant d'une erreur de provenance. Les recherches effectuées sous le Palais montrent que l'espèce en question est donc bien présente sur le continent, ce qui présente un intérêt biogéographique notable. Il s'agit maintenant de capturer d'autres spécimens en bon état, pour savoir si la forme continentale est ou non identique à celle de Corse.

La Principauté abrite donc à ce jour deux espèces de charançons aveugles rarissimes, puisque la station de la source Marie a livré à l'automne dernier un exemplaire de Torneuma, qui se développe dans les bulbes de certaines plantes. Mais l'inventaire zoologique du domaine souterrain de la Principauté ne fait que commencer : celui de la grotte du Jardin Exotique est en cours, et pourrait aussi révéler de belles surprises.

28/09/2009




Autres articles dans la même rubrique ou dossier:
1 2 3 4 5 » ... 24





Dans nos blogs :

Le calvaire des ânes tués pour fabriquer une gélatine

Une nouvelle enquête révèle les dessous du commerce chinois des peaux d'ânes, qui sont bouillies pour produire un "médicament...

Découverte d’une nouvelle espèce d’orang-outan en Indonésie

Pour la première fois depuis 1929, une nouvelle espèce de grands singes a été découverte dans la région de Batang Toru au nord de l’île de...

Une scène de crime pour dénoncer le massacre

Le 1er novembre 2017 une scène de crime géante a attendu les passants à Paris, près du centre Georges Pompidou. A l'initiative de Vegan...



Le Podcast Journal sur :