Podcast Journal, l'information internationale diffusée en podcast
Podcast Journal
 
Facebook
Twitter
YouTube
 

Une nouvelle coalition mondiale exhorte les gouvernements à réglementer les technologies de surveillance

Communication de notre partenaire


Par J.N.B.L. Rédigé le 18/04/2014 (dernière modification le 18/04/2014)

Les dirigeants du monde doivent faire en sorte que les technologies et les systèmes intrusifs de surveillance ne se retrouvent pas entre les mains de dictateurs ou de régimes répressifs, a déclaré une nouvelle coalition mondiale d’organisations de défense des droits humains à l’occasion de son lancement à Bruxelles.


nouvelle_coalition_mondiale.mp3 Nouvelle_coalition_mondiale.mp3  (246.74 Ko)

La Coalition contre l’exportation illégale de technologies de surveillance (CAUSE), qui regroupe Amnesty International, Digitale Gesellschaft, la Fédération internationale des Ligues des droits de l’homme (FIDH), Human Rights Watch, New America Foundation’s Open Technology Institute, Privacy International et Reporters sans frontières, demande que les gouvernements et les entreprises privées rendent des comptes pour les atteintes aux droits humains liées au commerce international des technologies de surveillance des communications, commerce en pleine croissance qui représente plus de 3,5 milliards d’euros. Les gouvernements utilisent de plus en plus les logiciels et les équipements d’espionnage et les outils connexes pour bafouer le droit au respect de la vie privée et nombre de droits humains.

"Ces technologies permettent aux régimes d’écraser la dissidence et la critique, de supprimer la liberté d’expression et de piétiner les droits fondamentaux. La coalition CAUSE a recensé plusieurs cas où les technologies de surveillance de communication ont servi à espionner la vie privée des gens, mais ont aussi aidé les gouvernements à emprisonner et torturer leurs détracteurs",
a déclaré Ara Marcen Naval, coordonnatrice Contrôle des armes, commerce de la sécurité et droits humains à Amnesty International.

"Un nombre croissant d’éléments de preuve montre que ces technologies de surveillance sont utilisées par les régimes répressifs pour piétiner allègrement les droits des individus. Le développement, la vente et l’exportation non contrôlés de ces technologies n’est pas justifiable. Les gouvernements doivent prendre rapidement des mesures pour empêcher qu’elles ne se retrouvent entre des mains dangereuses"
, a déclaré Kenneth Page, chargé de la politique à Privacy International.

Dans une lettre ouverte publiée le 4 avril sur le site de CAUSE, les organisations tirent la sonnette d’alarme face au commerce mondial très peu réglementé des équipements de surveillance des communications.










ÉDITORIAL | POLITIQUE ET SOCIÉTÉ | ÉCONOMIE | NATURE ET DÉVELOPPEMENT DURABLE | ART ET CULTURE | SCIENCE ET HIGH-TECH | SANTÉ ET MÉDECINE | GASTRONOMIE | VIE QUOTIDIENNE | CÉLÉBRITÉS, MODE ET LIFESTYLE | SPORT | AUTO, MOTO, BATEAU, AVION | INSOLITE ET FAITS DIVERS | VOYAGES ET TOURISME | HUMOUR | JEUNES





Les derniers articles




Recherche

L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30          



Facebook