Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net

Venezuela: inauguration de la nouvelle Constituante sous haute tension


Le Parquet général du Venezuela a annoncé jeudi 3 août 2017 avoir soumis à la justice une demande d’annulation de la nouvelle Assemblée constituante, mise en place vendredi 5 août et dont la légitimité est vivement contestée. Selon de nombreuses critiques, cette nouvelle assemblée permettrait au président Nicolas Maduro de consolider illégalement son pouvoir, puisqu’elle sera alors en charge de réécrire la Constitution datant de 1999 et promulguée par Hugo Chavez.


Manifestation au Vnezuela en mai 2017. Image du domaine public
Manifestation au Vnezuela en mai 2017. Image du domaine public
venezuela_3.mp3 Venezuela.mp3  (229.18 Ko)

Cinq personnes du cercle rapproché du président doivent en diriger la rédaction de cette nouvelle Constitution. Les 545 membres de l'Assemblée, appartenant tous au camp présidentiel, sont dotés d'un pouvoir illimité pour un temps indéfini. Le ministère public a annoncé sur Twitter que cette requête, faite par les deux procureurs à la tête de l’enquête, "se base sur la commission présumée de délits durant le processus électoral", qui a soulevé une vague de protestations dans le pays.

Les élections du dimanche 30 juillet 2017 avaient été boycottées par les membres de l’opposition, arguant que Maduro avaient orchestré ces élections afin de se débarrasser de l’Assemblée constituante existante, contrôlée par l’opposition depuis 2015, et dénoncent un risque de dictature. L’Union européenne a également refusé de reconnaître cette nouvelle Assemblée.
Maduro assure que l'Assemblée constituante apportera stabilité politique et économique mais le pays reste paralysé par des protestations anti-gouvernement qui ont fait plus de 120 morts en quatre mois, et une crise économique profonde avec une population de plus en plus en proie à la pauvreté.

Mercredi 2 août 2017, la procureure générale du Venezuela Luisa Ortega avait annoncé avoir ouvert une enquête sur les suspicions de fraude entourant l’élection de la Constituante voulue par le président Nicolas Maduro. Elle intervient après les révélations de l'entreprise britannique chargée des opérations de vote qui dénonce un écart "d'au moins un million de votes" entre la participation réelle et celle annoncée par les autorités. "Nous savons, sans le moindre doute, que (les chiffres de) la participation à l'élection d'une Assemblée constituante nationale ont été manipulés", a déclaré Antonio Mugicala, le PDG de SmartMatic.

L’Assemblée constituante est rejetée par 72% des Vénézuéliens, d'après l'institut de sondages Datanalisis, et on peut craindre un risque d’explosion sociale dans le pays. Les tensions n’ont fait que s’aggraver avec l’arrestation de deux leaders de l'opposition dans la nuit du 1er août, Leopoldo Lopez et le maire de Caracas Antonio Ledezma, fortement critiquée par la communauté internationale.



07/08/2017




Autres articles dans la même rubrique ou dossier:
1 2 3 4 5 » ... 62





Dans nos blogs :

Le calvaire des ânes tués pour fabriquer une gélatine

Une nouvelle enquête révèle les dessous du commerce chinois des peaux d'ânes, qui sont bouillies pour produire un "médicament...

Découverte d’une nouvelle espèce d’orang-outan en Indonésie

Pour la première fois depuis 1929, une nouvelle espèce de grands singes a été découverte dans la région de Batang Toru au nord de l’île de...

Une scène de crime pour dénoncer le massacre

Le 1er novembre 2017 une scène de crime géante a attendu les passants à Paris, près du centre Georges Pompidou. A l'initiative de Vegan...



Le Podcast Journal sur :