Podcast Journal, l'information internationale diffusée en podcast
Podcast Journal
 
Facebook
Twitter
YouTube
 

Vivre à crédit écologique


Par Rédigé le 15/05/2019 (dernière modification le 15/05/2019)

L’Union européenne a déjà épuisé ses ressources naturelles pour l'année 2019. Depuis le 10 mai, elle vit à crédit puisant de manière irréversible dans les réserves de la planète. A deux semaines des élections européennes, les ONG et citoyens se mobilisent pour mettre le climat au cœur de la campagne électorale.


L'Union européenne vit à crédit écologique depuis le 10 mai 2019. Photo(c) Dominik Dancs
L'Union européenne vit à crédit écologique depuis le 10 mai 2019. Photo(c) Dominik Dancs
Le "jour du dépassement" correspond à la date à partir de laquelle l’humanité est sensée avoir consommé l’ensemble des ressources que la planète est capable de régénérer en un an. Ensuite, les pays vivent à crédit. Cette date tombe malheureusement plus tôt chaque année creusant ainsi la dette écologique mondiale. Cette année, c’est le 1er août. En 1961, ce jour tombait le 13 octobre !


L'Union européenne exploite un cinquième de la capacité de la planète

Alors que cette année, Cuba, le Maroc ou le Niger ont un jour du dépassement qui tombe en décembre, pour la France c’est le 15 mai et le Royaume-Uni le 17 mai. L’Union européenne est le troisième mauvais élève derrière les Etats-Unis et la Chine. Si tous les pays consommaient autant que les Européens, nous aurions ainsi besoin de 2,8 planètes bleues !

"Nous pêchons plus de poissons, abattons plus d’arbres et cultivons plus de terres que ce que la nature ne peut nous procurer" explique le Fonds mondial pour la nature (WWF). L’Union européenne regroupe 7% de la population mondiale mais exploite 20% de la capacité de la planète. Elle consomme donc largement au-delà des capacités de renouvellement des ressources. Cette érosion du capital naturel a des conséquences désastreuses : chute des stocks de poissons, érosion des sols, pollutions, extinctions d’espèces et dérèglement climatique. Aujourd’hui un million d’espèces, animales comme végétales, sont en danger d’extinction.

jour_du_depassement.m4a jour du dépassement.m4a  (2.12 Mo)


La prochaine législature européenne doit réveiller les consciences

La lutte contre le dérèglement climatique doit se mener à l’échelle de l’Union européenne plus qu’à celle d’un pays. A quelques jours des élections européennes, des politiques, des ONG et mouvements citoyens se mobilisent : L’affaire du siècle, Fridays for Future, Onestprets, Extinction Rebellion. Ils appellent les décideurs politiques à prendre des mesures en matière d’environnement et de climat. Ils demandent l’adoption de stratégie en faveur d’une neutralité carbone en 2050.

Selon le WWF, les solutions techniques, politiques et sociales sont disponibles mais il manque la volonté politique pour les mettre en œuvre : "les Etats devraient renforcer leurs politiques environnementales et respecter leurs engagements internationaux". La prochaine législature européenne devra donc réveiller les consciences sur "l'urgence écologique". En France, certains partis politiques ont placé la transition écologique au cœur de leur campagne pour ces élections et se sont engagés à l’inscrire à l’agenda européen pour la période 2019-2024. En attendant, l'Europe vit à crédit.









ÉDITORIAL | POLITIQUE ET SOCIÉTÉ | ÉCONOMIE | NATURE ET DÉVELOPPEMENT DURABLE | ART ET CULTURE | SCIENCE ET HIGH-TECH | SANTÉ ET MÉDECINE | GASTRONOMIE | VIE QUOTIDIENNE | CÉLÉBRITÉS, MODE ET LIFESTYLE | SPORT | AUTO, MOTO, BATEAU, AVION | INSOLITE ET FAITS DIVERS | VOYAGES ET TOURISME | HUMOUR | JEUNES





Les derniers articles




Recherche

L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    



Facebook