Podcast Journal, l'information internationale diffusée en podcast

Podcast Journal

 
Facebook
Twitter
 

Enchères de New York à Paris  05/06/2019

Le 12 juin, la maison new-yorkaise Christie’s vendra aux enchères une montre de poche ayant appartenu à Edgar Allan Poe, l’auteur d'"Histoires extraordinaires". Ceci dans le cadre d’une vente thématique de livres et de manuscrits historiques de la littérature américaine. Cette pièce est estimée 120.000$, soit quelque 107.000€. Elle est décrite par Christie’s comme une cadran en or guilloché, autrement dit orné d’un entrelacs de lignes gravées et les heures sont inscrites en chiffres romains. C’est l’oeuvre, au début du XIXe siècle, d’un maître-horloger français. D’après Christie’s, Edgar Poe aurait pu l’acquérir entre février 1841 et avril 1842, époque où l’écrivain disposait de revenus réguliers dus à son poste de rédacteur associé au Graham’s Magazine. Mais très vite sa situation change et Poe doit se séparer de sa montre pour régler des dettes. Christie’s possède d’ailleurs l’acte conclu entre lui et l’acheteur J. W. Albright. La montre a été conservée par les héritiers de la famille Albright pendant une cinquantaine d’années puis a été vendue vers 1894 à un bijoutier du Wisconsin. Plusieurs propriétaires se succèdent et finalement la montre est achetée en 1977 par la famille Schmidt.

Le 19 juin à 19 h, aura lieu à Paris la vente aux enchères d’une centaine de pièces de la collection intime d’André Malraux qui fut ministre de la Culture du général De Gaulle de 1959 à 1969. C’est une façon de célébrer le soixantième anniversaire de la nomination du premier ministre de la Culture qui s’est d’abord appelé ministre d’État chargé des Affaires culturelles. Livres, lettres, tableaux, sculptures, manuscrits, objets d'art et même mobilier, comme le bureau personnel de Malraux dans sa dernière demeure du château de Verrières-le-Buisson. Ces pièces permettront de mieux comprendre l’intérêt que l’homme avait porté aux différentes cultures et aux arts du monde entier, une sorte de "musée imaginaire". Elles seront exposées du samedi 15 au mardi 18 juin chez Artcurial au Rond-point des Champs-Élysées. Stéphane Aubert, commissaire-priseur, directeur du département des inventaires de l’établissement, rappelle que "toute sa vie, Malraux aura été guidé par sa curiosité et sa passion pour l'art. Véritables fils conducteurs de son être, ses œuvres sont ses biens les plus personnels et les plus intimes". André Malraux qui fut par ailleurs prix Interallié en 1930 pour "La Voie royale" et prix Goncourt 1933 pour "La Condition humaine", a toujours été un ardent promoteur des arts et des artistes, Picasso, Miró, ou Georges Braque furent ses amis et il imposa malgré les ombreuses réticences, Marc Chagall pour la peinture du plafond de l’Opéra Garnier en 1964.










Recherche

L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      



Facebook