Podcast Journal

Podcast Journal

 
Facebook
Twitter
YouTube
 

Histoire d’un tableau  27/02/2019

Mohammed Dervich Khan venait solliciter l’aide de Louis XVI dans la guerre contre l'Angleterre qui lui fut refusée (c) google image
Le 30 janvier dernier, chez Sotheby’s à New York, le Portrait de Mohammed Dervish Khan peint par Élisabeth Vigée Le Brun en 1788 était vendu 7,18 millions de dollars, soit quelque 6,34 millions d'euros. Mohammed Dervich Khan était l’ambassadeur de Tipû Sâhib, sultan de Mysore, actuellement Etat de Karnataka au sud-ouest de l’Inde. Il était arrivé à Paris le 16 juillet 1788 en compagnie de ses collègues Ali Khan et Mohammed Osman Khan et d’une suite d'une trentaine de personnes. Ils avaient quitté Pondichéry le 22 juillet 1787 et avaient fait des haltes à l'Île-de-France, aujourd'hui Île Maurice, au Cap de Bonne-Espérance, à l’Île de l'Ascension, à l’Île de Gorée, à Malaga, Toulon, Marseille, Avignon, Lyon, Moulins et Fontainebleau. L’arrivée de cette ambassade ne passa pas inaperçue et alimenta les rumeurs les plus folles. Le directeur de la Manufacture royale de Sèvres rapporte que "Le peuple dit qu'il y aura trois tonneaux de diamants qu'on roulera dans la galerie des Glaces". Il n'en fut rien naturellement

Mohammed Dervich Khan venait solliciter l’aide de Louis XVI dans la guerre contre l'Angleterre. Élisabeth Vigée Le Brun remarque les trois Mysoriens à l’Opéra et décide de les peindre. Aidée par Marie-Antoinette, elle obtient de Louis XVI une demande officielle. Dervish Khan accepte de poser et les séances ont lieu dans les appartements des diplomates. Le tableau est exposé au Salon officiel durant l’été 1789, en pleine révolution qui vient d’éclater. L’oeuvre suscite l’intérêt et la critique l’apprécie. Mohammed Dervish Khan ne verra pas son portrait exposé car il a déjà repris la route de Mysore. En effet, Louis XVI n’a pas accepté l’alliance militaire proposée et Tipû Sultân, surnommé le "tigre de Mysore", en est d’ailleurs fort mécontent. Les trois ambassadeurs, satisfaits de leur périple européen ne tarissent pas d'éloges sur la France dont ils racontent partout les réalisations. Tipu-Sultan les fera décapiter. A son tour, lui-même périra de la main des Anglais le 4 mai 1799.

Le portrait de Mohammed Dervish Khan fut confisqué pendant la Révolution puis retrouvé par le mari d’Élisabeth Vigée Le Brun. Il a été exposé en 2004, à l’occasion de "Encounters: The Meeting of Asia and Europe 1500-1800" au Victoria and Albert Museum de Londres.
Quant aux lecteurs de Jules Verne, ils se souviendront que le capitaine Nemo, héros de "Vingt mille lieues sous les mers" et de "L'Île mystérieuse" est le prince Dakkar, fils d'un râja indien et neveu de Tipû Sâhib…










Recherche

L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31



Facebook