Podcast Journal, l'information internationale diffusée en podcast

Podcast Journal

 
Facebook
Twitter
 

L'Académie Goncourt a un nouveau président  24/01/2020

Lundi 20 janvier, l’Académie Goncourt réunie au restaurant Drouant pour élire son nouveau président, a désigné Didier Decoin. Il succédera donc à Bernard Pivot après sa démission qui a pris effet le 1er janvier. Celui qui devient le 13e président de cet influent aréopage, après en avoir été le secrétaire général, l’a emporté au 1er tour devant Françoise Chandernagor, par cinq voix contre trois. Il n’y avait que 8 académiciens présents puisque Bernard Pivot a annoncé qu’il démissionnait pour "retrouver un libre et plein usage de son temps" et Virginie Despentes a quitté l’Académie pour "se consacrer pleinement à l’écriture".

Didier Decoin est le fils du réalisateur Henri Decoin, réalisateur entre autres de La vérité sur Bébé Donge et L’affaire des poisons, et de sa quatrième épouse. Il est né à Boulogne-Billancourt le 13 mars 1945 et a commencé comme journaliste à France-Soir et au Figaro. Il commence sa carrière de romancier en 1966 avec "Le Procès de l’amour" au Seuil, suivront une vingtaine d'ouvrages. C’est l'un des fondateurs de la SCAM, Société civile des auteurs multimédia. Par deux fois il a été président de la Société des gens de lettres. Grand amateur de voile, il a longtemps été chroniqueur de la revue Neptune Moteur et préside actuellement les Écrivains de marine. Il a obtenu le prix Goncourt en 1977 pour "John l'Enfer" paru au Seuil et il a rejoint l'Académie Goncourt en 1995, élu au couvert de Jean Cayrol.

Il est père de trois enfants dont l’écrivain Julien Decoin. En tant que scénariste il a travaillé avec des réalisateurs comme Marcel Carné, Robert Enrico ou Henri Verneuil et pour le film Hors-la-vie de Maroun Bagdadi, il recevra le prix spécial du jury au festival de Cannes 1991. Il travaille aussi pour la télévision et reçoit en 1999 le Sept d'Or du meilleur scénario pour "Le Comte de Monte-Cristo" diffusé en 1998. Passionné de faits divers, il leur consacre un "Dictionnaire amoureux" paru chez Plon en 2015. En 2017, Didier Decoin publie "Le Bureau des jardins et des étang" chez Stock, c’est le parcours d'une jeune Japonaise, une campagnarde du XIIe siècle qui côtoie la vie à la cour impériale.

Le nouveau président a déclaré "Je n’ai pas du tout l’intention d’être un président révolutionnaire, autoritaire, dictatorial… Moi, ce qui m’intéresse c’est qu’il y ait une bonne entente dans notre groupe".
Partisan de l’internationalisation du prix Goncourt afin de promouvoir la langue française, il sera très bien placé pour développer encore davantage cette initiative.










Recherche

L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30      



Facebook