Podcast Journal, l'information internationale diffusée en podcast

Podcast Journal

 
Facebook
Twitter
 

L’Opéra de Nice se met au tango  26/01/2020

Les 31 janvier et 1er février prochain, un petit air argentin flottera dans la vénérable maison de la rue saint François de Paule. Grâce surtout à Frédéric Chaudière, romancier et luthier depuis trente-cinq ans et aussi grand amateur de tango. C’est lui qui a conçu ce spectacle pour l’Opéra de Nice, "Quatre Saisons pour un Tango", entre concert et ballet. Frédéric Chaudière s’explique en rappelant "Dans les années 60, Piazzolla écrivait en hommage au classique éponyme de Vivaldi les Quatre Saisons de Buenos Aires". A l’invitation de György Győriványi Ráth, directeur musical de l’Orchestre Philharmonique de Nice, Frédéric Chaudière se lance alors dans ce projet "Quatre Saisons pour un Tango". Et de préciser "Une création exclusive pour l’Opéra de Nice, où le Philharmonique interviendra en formation d’orchestre de chambre, avec vingt-deux musiciens"… "Ils joueront les deux œuvres de Vivaldi et de Piazzolla (celle-ci dans les arrangements de Léonid Desyatnikov), enlacées l’une dans l’autre en quelque sorte. C’est-à-dire qu’on passera d’une saison de Vivaldi à celle de Piazzolla qui lui est équivalente, tressant ainsi les deux partitions".

Et pour harmoniser le tout, on a fait appel au compositeur contemporain Konstantin Boyarsky, violon solo au sein de l’Orchestra of the Royal Opera House de Londres. Il a écrit les liens musicaux qui permettront à ces huit saisons de se développer dans la plus grande unité, reliant ainsi Venise patrie de Vivaldi à Buenos Aires, celle du tango.

C’est Frédéric Chaudière, encore lui, qui a chorégraphié ce spectacle dansé auquel participent une comédienne, deux danseurs contemporains et deux danseurs de tango. "J’ai contracté le virus du tango à travers les activités de l’association Trans-Art, que nous avions créée par le passé avec Hubert Nyssen, fondateur des éditions Actes Sud, et , violoniste virtuose. Notre credo était d’ouvrir des territoires où différentes disciplines artistiques pourraient se rencontrer et engendrer d’autres émotions culturelles. Le tango s’est greffé à ma vie par ce biais-là. Il a pincé en moi une autre corde sensible que celle des violons que je fabrique en tant que luthier".
Le tout sera placé sous la direction de Vera Novakova, premier violon solo de l'Orchestre Philharmonique de Nice.

Si vous aviez pensé que vous ne pourriez jamais monter sur la scène de l’Opéra de Nice, sachez qu’il n’en est rien! A la fin du concert, non seulement les spectateurs pourront y monter mais aussi y danser. A l'issue du spectacle donc, ceux qui le souhaiteront poursuivront la soirée lors d'une "Milonga - bal de tango argentin - qui aura lieu sur la scène". Ils se souviendront certainement alors que le grand écrivain argentin Jorge Luis Borges,1899,1986, a donné ses lettres de noblesse au tango et lui a consacré plusieurs ouvrages. En octobre 1965 à Buenos Aires, il donnait quatre conférences sur son histoire, elles ont été miraculeusement retrouvées, éditées et traduites en français ces dernières années.

"Quatre Saisons pour un Tango" 31 janvier à 20h et 1er février à 16h
Opéra Nice Côte d'Azur
4-6 rue Saint François de Paule
06364 Nice CEDEX 4
Billetterie : 04 92 17 40 79
 










Recherche

L M M J V S D
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29  



Facebook