Podcast Journal, l'information internationale diffusée en podcast

Podcast Journal

 
Facebook
Twitter
 

La langue quechua est mise à l’honneur à Lima  03/11/2019

Mardi 15 octobre dernier, Roxana Quispe Collante soutenait sa thèse devant un auditoire de quelque 200 personnes dans la salle des diplômes de la Faculté des lettres et des sciences humaines de l'Université nationale San Marcos, UNMSM, de Lima, une des plus anciennes d’Amérique latine fondée en 1551. Le thème en était l’analyse de la poésie d’Andrés Alencastre Gutiérrez 1909-1984 et la combinaison des traditions andines et du catholicisme. Il lui fut attribué la mention “excelente con nota 20″. Jusqu’ici rien que de normal dans le cours de la vie universitaire. Mais Roxana Quispe Collante soutenait cette thèse en langue quechua devant un jury comportant des professeurs de cette langue. C’était la première fois depuis près de 500 ans qu’une thèse universitaire était écrite et défendue entièrement en quechua. Ceci même si c’est la langue vernaculaire la plus parlée en Amérique du Sud, environ 8 millions de locuteurs, dont la moitié au Pérou pour 32 millions d’habitants. La soutenance commença par une cérémonie traditionnelle en offrande à la nature et aux dieux avec des feuilles de coca et de la chicha, boisson traditionnelle à base de maïs fermenté. Roxana, diplômée de l’Université pontificale catholique du Pérou à Lima, PUCP, parle et écrit le quechua qu’elle enseigne. Elle confessa avoir eu beaucoup de difficultés avec la traduction des textes d’Andrés Alencastre Gutiérrez et qu’elle dut effectuer plusieurs voyages au sud de Cuzco et recourir à l’aide de membres de sa famille. “La route a été longue, mais cela en valait la peine”. Et d ‘ajouter “J’espère que mon exemple aidera à réévaluer la langue et encouragera les jeunes, en particulier les femmes, à suivre mon chemin. Il est très important que nous continuions à sauver notre langue d’origine”.
Le Pérou participe en 2019 à l’Année internationale des langues autochtones des Nations Unies, qui vise à aider à faire revivre près de 2.700 langues menacées dans le monde, dont 21 sont originaires du Pérou.










Recherche

L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30  



Facebook