Podcast Journal, l'information internationale diffusée en podcast

Podcast Journal

 
Facebook
Twitter
YouTube
 

"Le crâne de Goya"  20/04/2019

Dans la nuit du 15 au 16 avril 1828, Francisco de Goya y Lucientes mourait à Bordeaux à l’âge de 82 ans. Il y vivait depuis 1824, ayant fui l’absolutisme de Fernando VII et le retour de l’inquisition, dans un hôtel particulier, 57, cours de l’Intendance. Un bâtiment qui abrite actuellement l’Institut Cervantes de Bordeaux. Goya fut inhumé au cimetière de la Chartreuse dans le caveau de personnes amies.
Joaquín Pereyra, consul d’Espagne à Bordeaux retrouve par hasard le monument funéraire assez dégradé et obtient en 1888 après de longues démarches administratives l’autorisation d’exhumer le corps et de le rapatrier en Espagne. En ouvrant le caveau on s’aperçut qu’il avait été précédemment forcé et que le crâne de Goya avait disparu. Grâce au photographe français établi en Espagne Jean Laurent, nous pouvons suivre cette exhumation. Il a photographié aussi le transfert des restes à Madrid. Le corps a été déposé provisoirement dans la crypte de l'église collégiale Saint-Isidore de Madrid puis transféré en 1900 dans une tombe collective d'"hommes illustres" au cimetière voisin et finalement en l'église San Antonio de la Florida, sous la coupole que Goya avait peinte en 1798.
On parlait toujours de la disparition de la tête de Goya quand apparut chez un antiquaire de Saragosse une toile datée de 1849 représentant une tête de mort. On y lisait “Crâne de Goya peint par Fierros”. Or théoriquement, personne ne pouvait savoir en 1849 que le crâne avait disparu avant la découverte du consul Pereyra 40 ans plus tard… A moins naturellement que le peintre n’ait eu ledit crâne en sa possession. On ne sait pas exactement qui fut Fierros ni comment la tête de Goya serait arrivée en sa possession.
Si l’on veut en savoir davantage sur cette mystérieuse affaire, il suffira de réserver sa soirée du lundi 22 avril. Après Soir 3, à 23h55, France 3 Nouvelle Aquitaine, présentera "Le crâne de Goya" du réalisateur espagnol Samuel Alarcón dont c’est le deuxième long métrage. Très jeune à Madrid il a fréquenté les lieux dédiés à Goya et plus tard il s’en est souvenu pour réaliser ce document "Oscuro y Lucientes", tourné en Espagne et bien évidemment à Bordeaux, sur le mystère de la disparition du crâne du peintre.
L’avant-première avait eu lieu cimetière de la Chartreuse à Bordeaux sur grand écran installé à côté du cénotaphe de Goya. L’interprétation en a été confiée à Féodor Atkine.










Recherche

L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    



Facebook