Podcast Journal, l'information internationale diffusée en podcast

Podcast Journal

 
Facebook
Twitter
 

Parler le coronavirus  05/05/2020

Il n’est pas nécessaire d’être un linguiste chevronné pour avoir remarqué cette avalanche d’expressions et de mots plus ou moins nouveaux qui ont subitement envahi la langue française à la faveur de la pandémie que nous subissons. Au point qu’on a presque l’impression qu’on les a toujours utilisés et que c’est tout à fait normal qu’ils émaillent ainsi les conversations.
Même les profanes se sont mis à employer des termes scientifiques avec l’assurance des spécialistes. Les gens mentionnent le plus naturellement du monde le déconfinement ou la distanciation sociale aussi bien que le respirateur artificiel ou la chloroquine. Et on a beau répéter que les langues évoluent, il ne semble pas qu’autant de mots soient entrés en même temps dans la langue française.
Parmi lesquels de nombreux mots neufs, scientifiques le plus souvent, la plupart empruntés au vocabulaire médical, asymptomatique, gel hydroalcoolique, et d’autres employés dans un sens nouveau tel le confinement qui à l’origine appartenait au domaine des prisons. Jusqu’à maintenant, personne ne parlait de gestes barrières ni de distanciation sociale.
D’autres appellations nouvelles sont empruntées à l’anglais comme cluster qui se traduit par "grappe" et désigne actuellement un foyer de contamination. Quelques mots sont en relation avec les technologies modernes, ils existaient déjà mais la situation actuelle a fait qu’on les utilise davantage, ainsi télétravail, visioconférence, enseignement à distance ou (en) présentiel.
Le linguiste genevois Louis de Saussure, professeur à l’Université de Neuchâtel, fait remarquer "ce qui est nouveau, c’est la rapidité du phénomène et cette pléthore de néologismes qui surgissent dans une crise globale touchant toute la société".

Quelques termes sont plus utilisés:
-Comorbidité: désigne les maladies associées qui peuvent rendre une personne plus vulnérable aux effets du coronavirus.
-Coronavirus: cette famille de virus se reconnaît à sa forme en couronne.
-Covid-19: ce terme donné par l’OMS provient de la contraction Covi de Coronavirus, d de disease, maladie et 19 de 2019.
-Masque, il en existe deux, FFP2, filtering facepiece, pièce faciale filtrante. Le masque "grand public" est selon l’Académie nationale de médecine, un accessoire anti-projection à utiliser dans l’espace public, il peut être de fabrication artisanale.
-Patient zéro: désigne la première personne qui a été contaminée par un agent pathogène.
-Quatorzaine: le terme est donné comme un néologisme calqué sur le mot "quarantaine". On peut cependant rappeler qu’il existe depuis longtemps et qu’il est formé comme quinzaine ou huitaine. 
-Soignant: le terme a remplacé celui de professionnel de la santé. Il lui a été préféré car il englobe tous les personnels, sans hiérarchie et en outre on a l’impression que soignant désigne une personne plus proche du patient.






Les derniers articles




Recherche

L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31



Facebook