Podcast Journal, l'information internationale diffusée en podcast

Podcast Journal

 
Facebook
Twitter
 

Une gigantesque rose des sables s'épanouit à Doha  29/03/2019

Mercredi 27 mars avait lieu l’inauguration en grande pompe du Musée national du Qatar en présence de très nombreuses personnalités, l’émir qatari cheikh Tamim ben Hamad Al Thani, sa sœur la sheikha Al Mayassa Al-Thani, le Premier ministre français Édouard Philippe, l’ex-président Sarkozy et son épouse, Jack Lang, l’émir du Koweït cheikh Sabah al-Ahmed al-Jabir al-Sabah, le prince Nicolas de Grèce, Victoria Beckham, Jeff Koons et Naomi Campbell entre autres.

Selon le mensuel The Art Newspaper, l’oeuvre de l’architecte français Jean Nouvel, dont on évalue le coût à 434 millions de dollars, est “l’un des plus grands "musées au monde, d’une superficie d’environ 40 000 mètres carrés, soit à peu près l’équivalent des musées du Vatican”.
Ce bâtiment conçu comme une immense rose des sables a nécessité huit ans de travaux pour ses 350m de long et ses 34.000m2 de superficie. Le quotidien britannique Guardian décrit ces 539 pétales allant de 14m à 87m de diamètre, comme "une perspective venue d’un autre monde, composée de canopées, de terrasses et de minces ouvertures énigmatiques". Pour ce qui est de l’intérieur, les chiffres donnent le tournis, onze galeries totalisant 1,5km qui raconteront les 7.000 ans de l’histoire du Qatar et 7.000m2 carrés d’espace pour l’exposition permanente, 1.700 sont dédiés eux aux expositions temporaires. Le musée est construit autour du Palais royal de l’ancien émir du Qatar cheikh Abdullah bin Jassim Al Thani, il donne sur une grande place qui évoque pour Jean Nouvel un "caravansérail, lieu de rencontres et d’animations". Tout près se trouvent un immense bassin de 900m de long avec 114 fontaines réalisé par le sculpteur Jean-Michel Othoniel.

Qu’on ne s’attende pas à de nombreuses pièces archéologiques ou ethnographiques, n’oublions pas qu’il s’agit d’un peuple de nomades. Qu’à cela ne tienne, d’immenses vidéos nous permettront d’entrer dans l’histoire du pays, une tempête de sable, la vie des pêcheurs de perles ou un moment sous la tente des bédouins. Tout cela grâce à des images dues à Jacques Perrin, au cinéaste mauritanien Abderrhamane Sissoko ou à la réalisatrice indo-américaine Mira Nair. On comprendra mieux comment de la pêche des perles à la découverte du pétrole et du gaz, le Qatar a pris son fabuleux essor économique en moins d’un demi-siècle d’indépendance.

"Tout le monde est le bienvenu dans ce musée et nous restons ouverts au reste du monde (...) nous sommes plus que fiers de cet accomplissement», a déclaré la sheikha Al Mayassa, présidente des musées du Qatar.










Recherche

L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      



Facebook