Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net

Arabie saoudite: Peine capitale commuée pour un poète palestinien accusé d'apostasie


La justice saoudienne a commué, le 2 février 2016, la condamnation à mort du poète palestinien Ashraf Fayad incarcéré pour apostasie en une peine de huit ans de prison et de 800 coups de fouet. Ashraf Fayad devra également se repentir dans un média officiel.


Le hashtag #ashraffayadh rencontre un certain succès sur les réseaux sociaux. Image du domaine public.
Le hashtag #ashraffayadh rencontre un certain succès sur les réseaux sociaux. Image du domaine public.
peine_ashraf_fayad.mp3 Peine Ashraf Fayad.mp3  (983.71 Ko)

Âgé de 35 ans, Ashraf Fayad est né en Arabie saoudite dans une famille de réfugiés palestiniens. Il était une figure montante de la scène artistique du Moyen-Orient jusqu'à sa condamnation à mort pour apostasie, prononcée en novembre 2015 par un tribunal de première instance, après un précédent recours contre un premier verdict.

En 2014, Ashraf Fayad avait été condamné à quatre ans de prison et 800 coups de fouet à la suite d'une plainte provenant d'un groupe de discussion culturel dans un café de la ville d'Abha, dans le sud-ouest de l'Arabie saoudite.

Un homme présent dans le café affirme avoir entendu l'artiste tenir des "propos contre Dieu", tandis qu'un religieux l'accuse de "blasphème" dans un de ses poèmes, alors qu'Ashraf Fayad dit s'être "disputé" avec les autres membres du groupe. Lors du premier procès, le poète palestinien avait nié le caractère "blasphématoire" de son œuvre tout en présentant ses excuses. La cour ne l'avait pas alors condamné à mort.

La dernière décision de justice fait suite à l'appel du poète contre la peine capitale. Néanmoins, Ashraf Fayad conteste de nouveau le jugement et demande sa libération.

L'apostasie tout comme le meurtre, le viol ou le trafic de drogue est passible de la peine capitale en Arabie saoudite. Le royaume saoudien figure parmi les pays qui exécutent le plus grand nombre de personnes avec la Chine, l'Iran et les États-Unis.


Focus sur le parcours d'Ashraf Fayad


09/02/2016




Autres articles dans la même rubrique ou dossier:
1 2 3 4 5 » ... 62





Dans nos blogs :

Le calvaire des ânes tués pour fabriquer une gélatine

Une nouvelle enquête révèle les dessous du commerce chinois des peaux d'ânes, qui sont bouillies pour produire un "médicament...

Découverte d’une nouvelle espèce d’orang-outan en Indonésie

Pour la première fois depuis 1929, une nouvelle espèce de grands singes a été découverte dans la région de Batang Toru au nord de l’île de...

Une scène de crime pour dénoncer le massacre

Le 1er novembre 2017 une scène de crime géante a attendu les passants à Paris, près du centre Georges Pompidou. A l'initiative de Vegan...



Le Podcast Journal sur :