Podcast Journal, l'information internationale diffusée en podcast
Podcast Journal
 
Facebook
Twitter
 

Au chevet des coraux méditerranéens

CP


Par Podcast Journal Rédigé le 09/09/2009 (dernière modification le 09/09/2009)

Collaboration entre le Centre Scientifique de Monaco (CSM) et le Centre de Recherche sur l’Environnement Marin (CRAM, La Spezia) de l’ENEA (Ente per le Nuove Technologie, l’Energia e l’Ambiente).


De gauche à droite, de bas en haut: Drs. S. Reynaud, A. Peirano, G. Cerrati, R. Delfanti Directrice CRAM, C. Rottier, A. Negri, A. Bordone, S. Sgorbini, S. Cocito, M. Abbate et C. Ferrier-Pagès
De gauche à droite, de bas en haut: Drs. S. Reynaud, A. Peirano, G. Cerrati, R. Delfanti Directrice CRAM, C. Rottier, A. Negri, A. Bordone, S. Sgorbini, S. Cocito, M. Abbate et C. Ferrier-Pagès
Le CSM et le CRAM ont mis leurs efforts en commun pour l’étude de la faune marine benthique de la région du Golfe de La Spezia et des Iles de Porto Venere, en Ligurie Italienne. Protégée par un parc régional, cette région présente un littoral marin très riche en biodiversité avec de nombreuses gorgones et coraux Méditerranéens. Le but de la collaboration : connaître le type de nourriture des coraux et gorgones de cette région afin de comprendre leur distribution géographique et de mieux appréhender leur résistance face aux changements climatiques. Les coraux possèdent deux modes de nutrition: la capture de proies zooplanctoniques (hétérotrophie) et la symbiose, grâce à la présence de micro algues dans leurs tissus qui réalisent la photosynthèse et transfèrent les nutriments à l’animal (autotrophie). Les gorgones sont en revanche hétérotrophes uniquement. Le mode de nutrition - qualité et quantité - est un paramètre majeur dans la résistance de ces organismes aux stress environnementaux. D’où l’importance de cette étude pour la gestion du milieu.
À l’heure actuelle, il est difficile de savoir quel mode de nutrition prédomine et si le fil des saisons est source de changements. Ainsi la composition en carbone et azote des coraux et gorgones ainsi que des particules provenant de la colonne d’eau ou du sédiment, sera-t-elle analysée, par spectrométrie de masse, au cours des quatre saisons. Cette collaboration met en jeu à la fois la connaissance des coraux par le CSM et du milieu naturel par le CRAM.








Pièce jointe : une photo.

De gauche à droite, de bas en haut: Drs. S. Reynaud, A. Peirano, G. Cerrati, R. Delfanti Directrice CRAM, C. Rottier, A. Negri, A. Bordone, S. Sgorbini, S. Cocito, M. Abbate et C. Ferrier-Pagès.








ÉDITORIAL | POLITIQUE ET SOCIÉTÉ | ÉCONOMIE | NATURE ET DÉVELOPPEMENT DURABLE | ART ET CULTURE | SCIENCE ET HIGH-TECH | SANTÉ ET MÉDECINE | GASTRONOMIE | VIE QUOTIDIENNE | CÉLÉBRITÉS, MODE ET LIFESTYLE | SPORT | AUTO, MOTO, BATEAU, AVION | INSOLITE ET FAITS DIVERS | VOYAGES ET TOURISME | HUMOUR | JEUNES









Recherche

L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      



Facebook