Podcast Journal, l'information internationale diffusée en podcast
Podcast Journal
 
Facebook
Twitter
 

Coronavirus : au Tchad, la précaire situation des clubs de football


Par Eloge Mbaihondoum Rédigé le 03/06/2020 (dernière modification le 03/06/2020)

A N’Djamena, la capitale tchadienne, la pandémie de covid-19 est venue fragiliser les conditions de vie - déjà connues pour leur précarité - des joueurs de football. Beaucoup d’entre ne savent à quel saint se vouer.


Un terrain de football vide du fait de la Covid-19 (photo d'illustration) © Creative Commons
Un terrain de football vide du fait de la Covid-19 (photo d'illustration) © Creative Commons
Depuis l’avènement de la maladie au Tchad, le 19 mars dernier, plusieurs dizaines de joueurs n’djaménois sont laissés à leur triste sort. Ceux qui ont des contrats avec des clubs n’ont tout simplement plus de salaire. Entre autres clubs, Gazelle Football Club, Foullah édifice, As coton Tchad Société Nouvelle de N’Djaména et Elect sport disent n’être plus à mesure de payer leurs joueurs.

Pour certains joueurs rencontrés, l’étau se resserre sur eux car il est "très difficile" de subvenir aux besoins de leurs familles. D’autant plus que même les entraînements individuels ne sont plus primés pour ceux qui veulent garder la forme.

Entre craintes et désespoir

Du côté des patrons des clubs, les yeux sont rivés sur la Fédération Tchadienne de Football Association (FTFA) qui depuis cette crise sanitaire ne s’est pas encore prononcée dans le sens d’un plan de soutien. Le président de la FIFA Gianni Infantino, a annoncé un fonds de solidarité à la FTFA. Cependant, cette aide tarde toujours à tomber. Ce qui ne fait qu’augmenter l’anxiété des joueurs.

Dans la foulée, la CAF, Confédération Africaine de Football, avait également annoncé une enveloppe de 118 millions de francs CFA à chacune des 54 fédérations membres. Mais pour beaucoup d’observateurs, le salut ne viendra pas non plus de ce côté-là. Rien ne rassure vraiment selon eux, que la répartition et la gestion même de ces fonds serait pertinente. Pour eux, ces subventions de la FIFA et de la CAF devraient plutôt être versées directement aux clubs qui sont impactés financièrement par la crise sanitaire.

Au demeurant, le dernier mot revient certainement à la FIFA et à la CAF qui, le moment venu, devront fixer les conditions et critères de partage pour s’assurer que l’aide ira à ceux qui en ont réellement besoin. D’ici-là, les footballeurs vont continuer de s’armer de patience pour certains et broyer du noir pour d’autres.

covid19_precarite_de_vie_footballeurs_tchadiens.mp3 covid19-precarite-de-vie-footballeurs-tchadiens.mp3  (2.35 Mo)









ÉDITORIAL | POLITIQUE ET SOCIÉTÉ | ÉCONOMIE | NATURE ET DÉVELOPPEMENT DURABLE | ART ET CULTURE | SCIENCE ET HIGH-TECH | SANTÉ ET MÉDECINE | GASTRONOMIE | VIE QUOTIDIENNE | CÉLÉBRITÉS, MODE ET LIFESTYLE | SPORT | AUTO, MOTO, BATEAU, AVION | INSOLITE ET FAITS DIVERS | VOYAGES ET TOURISME | HUMOUR | JEUNES





Les derniers articles




Recherche

L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    



Facebook