Podcast Journal, l'information internationale diffusée en podcast
Podcast Journal
 
Facebook
Twitter
 

Covid-19 : l’hydroxychloroquine, la découverte scientifique du Pr. Didier Raoult est au cœur d’une bataille pharmaceutique et commerciale


Par Henri OKAIGNE Rédigé le 25/03/2020 (dernière modification le 24/03/2020)

Face à l'état d'urgence sanitaire causée par le COVID-19, le Président Emmanuel Macron avait décrété, le 16 mars 2020, une guerre pour venir à bout de la pandémie. Dans cet objectif, tous les acteurs de la vie socioprofessionnelle tant politiques que médicaux devaient s’unir pour bouter ce virus mortel hors des frontières de l’Hexagone. Malheureusement, une autre guerre dans la guerre a vu le jour. Celle de s’emparer de la paternité de la fameuse panacée, le produit censé guérir le COVID-19 : l’hydroxychloroquine.


Didier Raoult : Précurseur ou visionnaire ?

Plaquénil, un dérivé de l'hydroxychloroquine (C) Okaigne Henri
Plaquénil, un dérivé de l'hydroxychloroquine (C) Okaigne Henri
A ce jour, le monde entier compte 305.275 cas confirmés de patients ou personnes atteints(es) de COVID-19 et 12942 décès.
En France, le bilan s’établit à 14459 cas avec un nombre de décès dépassant les 800. Pour contrer ce lourd bilan sanitaire, Didier Raoult ; Professeur de médecine à la faculté de Marseille, préconise l’hydroxychloroquine comme traitement d’appoint. Ainsi, il veut appliquer sa trouvaille prometteuse comme il le dit sur des patients atteints de COVID-19. Celle-ci va mettre en valeur les effets bénéfiques de cette molécule sur les malades. Seulement, son expérience clinique ne prend en compte qu’un échantillon réduit de patients. Autant dire que sa recherche ne remplit pas les conditions d’envergure pharmaceutique ou conformité selon leur jargon. Voilà qu’aux yeux de ses collègues, cette expérimentation ne peut prétendre à la validation des premiers essais cliniques. Sa découverte ne peut donc pas être mise sur le marché. Pour ce fait, depuis peu, le Pr. Didier Raoult défraie la chronique. Pour les uns, il est décrit comme le messie, pour les autres, un aventurier de la santé.
Cependant, ce professionnel de la santé n’est pas à son premier coup d'essai. Déjà en 1992, il avait fait parler de lui. A cette époque, il avait tenté d’isoler le Mimivus ; un virus qui mesurait moins de 0.2 micron. 

La découverte de l’hydroxychloroquine : la guerre entre lobbyistes et firmes pharmaceutiques

Les attaques que subit la découverte du Pr. Didier Raoult cachent un mystère bien plus profond. En ce sens que lobbyistes et firmes pharmaceutiques ont entamé une guerre pour le contrôle de l’hydroxychloroquine. Si les protagonistes de cette bataille ne rejettent pas en bloc les conclusions des travaux du Pr. Didier Raoult, ils restent prudents selon leurs propos sur l'efficacité du produit.
Ce rapport de force cache une guerre du contrôle de la découverte. Au regard des dégâts que cause la maladie, ce sont des milliards qui sont en jeu. Surtout pour celui qui commercialisera le premier cette molécule en pharmacie.

Rappelons que né à Dakar au Sénégal en 1952, Didier Raoult, détenteur d’un bac littéraire obtenu en candidat libre, va gravir les étapes de son cursus universitaire pour devenir Professeur.
l__hydroxychloroquine.m4a L'hydroxychloroquine.m4a  (5.97 Mo)









ÉDITORIAL | POLITIQUE ET SOCIÉTÉ | ÉCONOMIE | NATURE ET DÉVELOPPEMENT DURABLE | ART ET CULTURE | SCIENCE ET HIGH-TECH | SANTÉ ET MÉDECINE | GASTRONOMIE | VIE QUOTIDIENNE | CÉLÉBRITÉS, MODE ET LIFESTYLE | SPORT | AUTO, MOTO, BATEAU, AVION | INSOLITE ET FAITS DIVERS | VOYAGES ET TOURISME | HUMOUR | JEUNES





Les derniers articles




Recherche

L M M J V S D
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          



Facebook