Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour


Le Podcast Journal - podcastjournal.net  

Rechercher un article publié :

 
 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net

Découverte des cactus - 1


Le Jardin exotique de Monaco est mondialement réputé pour ses nombreuses variétés de plantes succulentes. Dans cette série d'articles nous allons pouvoir en savoir plus, à travers les interviews de Jean-Marie Solichon, directeur du Jardin.


Echinocactus. Photo (c) Jardin exotique de Monaco
Echinocactus. Photo (c) Jardin exotique de Monaco
cactus_1.mp3 Itw cactus 1.mp3  (1.61 Mo)

Saviez-vous que les plantes succulentes tiennent leur nom non pas de leurs qualités gastronomiques mais parce qu'elles contiennent du suc (en latin, suculentus), réserve de sels minéraux et d'eau. On les appelle aussi plantes grasses, car leur apparence est charnue, même si elles ne contiennent pas de graisse.
La famille des cactus - ou cactées, ou encore cactacées - regroupe de nombreuses variétés, la plus connue du public étant celle qui porte le même nom: cactus. Ils possèdent des aréoles et ils fleurissent. Ils sont de tailles et de formes très différentes: longilignes, cylindriques ou sphériques, et leurs tiges peuvent être pointues, rondes, pour ne citer que quelques exemples.

Commençons la découverte des cactus avec le fameux "coussin de belle-mère", et la citation de la célèbre chanson de Jacques Dutronc: "Le monde entier est un cactus, il est impossible de s'asseoir!"


Focus sur les Echinocactus

Communément appelé "Coussin de belle-mère", l'Echinocactus grusonii appartient à la famille des Cactaceae. Il est l’archétype des cactus. Paradoxalement, c’est une plante que l’on a longtemps considérée comme en voie d’extinction dans son milieu naturel, au Mexique, avant que de nouvelles populations ne soient découvertes.
Ce cactus, de forme sphérique, garni de côtes et de très belles épines dorées, est de croissance relativement lente. Il atteint un diamètre de 50 cm environ vers l’âge de 20 ans à partir duquel son sommet commence à former une cuvette feutrée aux marges de laquelle se développeront ses fleurs, diurnes, d’un jaune vif, en été. Dans la nature, les très vieux exemplaires (plusieurs centaines d’années) s’allongent au point de devenir pratiquement cylindriques.
Cette plante demande les mêmes soins que la grande majorité des autres cactus: emplacement très lumineux, bonne ventilation, arrosages en période chaude, hivernage au sec, substrat bien drainant. Sur la Côte-d’Azur on peut parfaitement le cultiver en plein air. Sa résistance au froid est très bonne pour autant qu’on puisse le garder au sec.


26/11/2016




Autres articles dans la même rubrique ou dossier:
1 2 3 4 5 » ... 24





Dans nos blogs :

Le calvaire des ânes tués pour fabriquer une gélatine

Une nouvelle enquête révèle les dessous du commerce chinois des peaux d'ânes, qui sont bouillies pour produire un "médicament...

Découverte d’une nouvelle espèce d’orang-outan en Indonésie

Pour la première fois depuis 1929, une nouvelle espèce de grands singes a été découverte dans la région de Batang Toru au nord de l’île de...

Une scène de crime pour dénoncer le massacre

Le 1er novembre 2017 une scène de crime géante a attendu les passants à Paris, près du centre Georges Pompidou. A l'initiative de Vegan...



Le Podcast Journal sur :