Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour



Le Podcast Journal - podcastjournal.net 

Recherche avec Google
 
 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net

Discours scatologique

L'édito de la semaine


On connaissait l’humour scatologique grâce à d’inoubliables comiques français ou autres, mais on n’avait pas encore eu le plaisir du discours politique scatologique. On peut parler de plaisir semble-t-il, car la scatologie n’est jamais loin de la scatophilie. On a une pensée charitable pour son épouse Mélanie…


edito_210118.mp3 Edito 210118.mp3  (1.94 Mo)

"Pourquoi est-ce que toutes ces personnes issues de pays de merde viennent ici?" s’est interrogé cette semaine le président américain Trump. Rassurez-vous la question n’exigeait pas de réponse immédiate… enfin, nous pouvons l’espérer. La veille, le président avait rencontré le Premier ministre norvégien Erna Solberg, blanche et blonde comme lui. Le courant est peut-être bien passé entre eux, le charme de l’un a peut-être opéré sur l’autre… Allez savoir! Toujours est-il que le lendemain, l’inénarrable Trump remettait cela dans ce que Le Figaro appelle élégamment «une nouvelle étape langagière» du bonhomme, en injuriant les Africains, les Caribéens et les Américains du Sud, tous mis dans le même sac, entendons par là, celui des pays pauvres. Emporté par son enthousiasme scatologique, Trump s’est-il rendu compte que par la même occasion, il injuriait plus de 12% de la population américaine? Et oui, cette même population afro-américaine qui a été amenée de force par les ancêtres du président Trump pour être réduite en esclavage et travailler gratuitement pour le développement économique des Etats-Unis. Le président américain aura réussi à se mettre à dos toutes ces populations, blessées et en colère.

L’obsédante question des immigrés concerne aussi le président français qui cette semaine a traité ce même sujet dans un discours à Calais, haut lieu de la misère humaine. D’un côté, un gouvernement qui se veut rassurant en précisant qu’il ne peut accueillir toute la misère du monde… bon en même temps, on ne le lui demande pas, sinon Trump devrait trouver un autre sujet polémique. De l’autre côté, des associations constituées de personnes qui n’acceptent pas de voir un être humain traité sans humanité. Discours démagogiques diront certains. Mais que faut-il faire lorsque que l’on voit un homme à genoux boire dans une flaque d’eau? L’ignorer ou lui tendre la main? Faut-il à ce moment-là se poser la question, à savoir : lui tends-je la main pour pouvoir continuer à me regarder dans la glace tous les matins au risque d’encourager l’immigration et devenir hors la loi, ou l’ignorer et faire comme si l’on n’avait rien vu? Autant dire que cela ressemble fort à un dialogue de sourds où les autorités françaises ne ressortent pas grandies. En plein débat sur le projet de loi destiné à réformer la politique migratoire et le droit d’asile, ces mêmes autorités cherchent des responsables à Bruxelles ou à Calais et oublient de remettre en cause, entre autres, leur politique économique en Afrique. Le président Macron aura réussi de son côté à se mettre à dos une partie des Français, choqués par le comportement des forces de l’ordre vis-à-vis des migrants.

Des psychiatres et autres psychologues ont saisi cette ultime polémique de Trump pour tenter de dresser un portrait de l’homme voire de vérifier s’il avait toutes ses facultés mentales. "Un psychopathe", "un objet de jouissance indignée", "un stratège de la diversion", tous ces compliments doivent lui créer un réel plaisir, puisque à n’en pas douter, c’est son fonds de commerce, ce grâce à quoi il a été élu. Il faudrait rajouter à cette liste, une qualité qui n’en est pas forcément une à ses yeux: la franchise. Certains pourraient qualifier son comportement d’imbécile, mais lui se croit fort de dire ce qu’il pense. D’autres se perdent dans des discours langue de bois qui ne convainquent guère, à moins qu’eux soient tout aussi sincères. Et vu les commentaires et autres comportement du président français sur les émigrés, les pauvres, les chômeurs, etc…on est parfois en droit de se poser des questions…


Les actus vidéos du 15 au 21 janvier 2018


21/01/2018









Dans nos blogs :

TEREZA Kesovija concert-événement

La grande star de la chanson célébrera six décennies de carrière franco-croate avec son fidèle public le 19 février 2018 à Zagreb...

Chien protecteur d’œuvres d'art

Le musée des Beaux-arts de Boston tente actuellement une expérience peu commune. Il a décidé de former un chiot de la race braque de Weimar...



Retrouvez le Podcast Journal :