Podcast Journal, l'information internationale diffusée en podcast
Podcast Journal
 
Facebook
Twitter
 

Drones : des premiers essais de livraison réalisés avec la DGAC sur le site d’e-Valley


Par Maxime Lefebvre Rédigé le 17/12/2019 (dernière modification le 07/12/2019)

Les premiers essais de livraison par drone, menés en collaboration avec la Direction générale de l’Aviation civile (DGAC), se sont déroulés début novembre sur le site e-Valley (Hauts-de-France). L’étude de faisabilité, qui a démarré en avril 2019, se terminera à la fin de l’année.


Des premiers essais ont été réalisés avec la DGAC - © Pixabay
Des premiers essais ont été réalisés avec la DGAC - © Pixabay
Nous évoquions il y a quelques temps le futur parc e-Valley. Ce site, entièrement dédié au e-commerce et à la logistique, est résolument inscrit dans une démarche faisant la part belle aux technologies à énergie propre. En parallèle du projet, l’agence des Hauts-de-France pour l’innovation et le développement (HDFID) a choisi Survey Copter, la filiale d’Airbus, pour mener une étude de faisabilité concernant la livraison par drone.

Les premiers essais grandeur nature ont eu lieu au début du mois de novembre lors de la pose de la première pierre d’e-Valley. Jusqu’alors, les tests de livraison par drone effectués en France n’ont jamais été réalisés en collaboration avec la DGAC. Sur notre territoire, c’est cet organisme, rattaché au ministère de la Transition écologique et solidaire, qui est chargé de garantir la sécurité, la sûreté du transport aérien tout en intégrant dans ses démarches les principes du développement durable. "C’est la DGAC qui délivre les autorisations et valide les couloirs aériens qui seront utilisés par les drones" explique Bruno Rater, directeur de la communication chez e-Valley. Et de poursuivre : "Au stade actuel, il y a encore beaucoup à faire notamment en termes de législation sur la livraison par drone". 

Des couloirs aériens à valider

Au delà de cette expérimentation, Survey Copter a surtout démontré la fiabilité de sa technologie. "Ils ont fait voir qu’ils pouvaient faire voler des drones de manière autonome sur des voies aériennes sans que ceux-ci ne s’écartent de leur couloir. On est dans l’aviation civile, on ne peut pas dévier ne serait-ce que de 10 mètres, ou changer d’altitude. Tout ceci est très encadré" analyse le directeur de la communication d’e-Valley.
La technologie étant en place, il ne reste plus qu’à faire valider les couloirs aériens par la DGAC. Dans un premier temps, les drones ne livreront pas au domicile des particuliers. Pour Bruno Rater, "on peut par contre imaginer des livraisons de pièces pour une usine voisine ou ce genre de choses. Cela peut aussi concerner des éléments urgents, notamment pour le médical avec la livraison de poches de sang". Dans ces conditions l’avantage du drone fait qu’il n’est plus tributaire du trafic routier. Par ailleurs, cette technologie est en mesure de transporter des colis lourds. Un argument de poids pour les acteurs de la logistique.
6_2____esj_paris___article_drone___23_11_2019_11_51.m4a Drones : des premiers essais de livraison réalisés avec la DGAC sur le site d’e-Valley  (3.89 Mo)









ÉDITORIAL | POLITIQUE ET SOCIÉTÉ | ÉCONOMIE | NATURE ET DÉVELOPPEMENT DURABLE | ART ET CULTURE | SCIENCE ET HIGH-TECH | SANTÉ ET MÉDECINE | GASTRONOMIE | VIE QUOTIDIENNE | CÉLÉBRITÉS, MODE ET LIFESTYLE | SPORT | AUTO, MOTO, BATEAU, AVION | INSOLITE ET FAITS DIVERS | VOYAGES ET TOURISME | HUMOUR | JEUNES





Les derniers articles




Recherche

L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30      



Facebook