Podcast Journal, l'information internationale diffusée en podcast
Podcast Journal
 
Facebook
Twitter
 

Gilets jaunes: une manifestation à deux visages


Par Rédigé le 28/11/2018 (dernière modification le 27/11/2018)

Loin de toute manifestation violente diffusée sur les grandes chaînes d'information, partout en France petits et grands se réunissent pour protester. Quelle est donc la méthode efficace pour se faire entendre?


Entre bavardages et blocages, les jours s'annoncent bien remplis. Photo (c) Olesya Arsenieva
Entre bavardages et blocages, les jours s'annoncent bien remplis. Photo (c) Olesya Arsenieva
gilets_jaunes.mp3 Gilets jaunes.mp3  (1.17 Mo)

Le samedi 17 novembre 2018 marqua le début des hostilités, le peuple se leva à l'unisson contre les différentes taxes imposées par le gouvernement macroniste. Dans les quatre coins de la France des manifestants vêtus de gilets jaunes bloquent les routes, les ronds-points et les villes pour faire entendre leur voix. Malheureusement, après la première journée de conflits le bilan est mitigé. Empêchant des citoyens tout aussi touchés qu'eux par la hausse des taxes d'aller travailler, les gilets jaunes divisent plus qu'ils ne rassemblent.

Pour faire face à cette situation une deuxième journée de blocage était organisée le samedi 24 novembre. Cette fois-ci la, manifestation prit une tournure plus violente comme peut en témoigner la célèbre avenue des Champs-Élysées: des pavés arrachés, des manifestants gazés, des forces de l'ordre caillassées, des voitures brûlées...

Les images diffusées sur les grandes chaînes d'informations sont d'une violence inouïe, le mouvement est désormais connu à l'international, une révolution est-elle en marche?


Loin de la déferlante de violence dans les grandes villes, des blocages pacifistes perdurent

Depuis dix jours à Albi dans le Tarn, le rond-point de l'Hermet est assiégé. Se relayant à tour de rôle les plus teigneux y ont même aménagé un campement avec une cuisine et des matelas. Toutes les générations y sont représentées, petits et grands dénoncent un abus du gouvernement et expriment leur ras-le-bol. Soutenus par la mélodie harmonieuse des klaxons des poids lourds, motos, tracteurs et même gendarmes passant par là, les résistants semblent plus unis que jamais face à l'oppresseur que serait l’État.

"C'est pour vous les jeunes qu'on fait ça" s'exclame un retraité. "Nous voulons le SMIC à 1500 euros, avec le SMIC actuel et les taxes c'est impossible de vivre décemment" proteste un autre manifestant. "C'est comme en mai 68, nous avons commencé avec des manifestations pacifistes mais c'est seulement après avoir eu recours à la violence que nous avons été écoutés" conclu le retraité.

Symbole d'une France moins sujette aux violences, la ville d'Albi représente parfaitement le contraste de ce mouvement protestataire.
Après une manifestation pacifiste peu fructueuse, la violence est-elle la solution face à un gouvernement qui semble insensible aux revendications du peuple?










ÉDITORIAL | POLITIQUE ET SOCIÉTÉ | ÉCONOMIE | NATURE ET DÉVELOPPEMENT DURABLE | ART ET CULTURE | SCIENCE ET HIGH-TECH | SANTÉ ET MÉDECINE | GASTRONOMIE | VIE QUOTIDIENNE | CÉLÉBRITÉS, MODE ET LIFESTYLE | SPORT | AUTO, MOTO, BATEAU, AVION | INSOLITE ET FAITS DIVERS | VOYAGES ET TOURISME | HUMOUR | JEUNES









Recherche

L M M J V S D
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          



Facebook