Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour



Le Podcast Journal - podcastjournal.net 

Recherche sur ce site avec Google
 
 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net

Hausse des prix du carburant au Burkina Faso


La décision du conseil des ministres d’augmenter le prix de l’essence et du gasoil de 75 F CFA continue d’alimenter les débats. L’Union pour le progrès et le changement (UPC) appelle le gouvernement à explorer des voies plus novatrices pour stabiliser les prix des hydrocarbures et des produits de grande consommation.


L’UPC dénonce une décision douloureuse

Le super 91 passe de 602 F CFA à 677 F CFA à la pompe. Photo (c) Alida Wendmanegda Tapsoba
Le super 91 passe de 602 F CFA à 677 F CFA à la pompe. Photo (c) Alida Wendmanegda Tapsoba
hausse_des_prix_du_carburant_mp3.mp3 hausse des prix du carburant.mp3  (2.87 Mo)

L’Union pour le progrès et le changement (UPC) rejette le recours du gouvernement pour résorber la crise que connait la Société nationale des hydrocarbures. Une mesure prise "contre toute attente", s’est offusqué le principal parti d’opposition burkinabè. Dans son communiqué cle lundi 12 novembre 2018, le parti du Lion estime que cette augmentation intervient dans un contexte où la population se livre à une "lutte âpre pour sa survie". Cela risque de "faire chuter les chiffres d’affaires des entreprises nationales", poursuit le communiqué.


Les solutions "structurelles" de l’Union pour le progrès et le changement

Face à cette hausse respective de 12% et 14%, le parti propose au gouvernement de "faire preuve d’anticipation". Il propose de mettre en place "un fonds de stabilisation des prix des hydrocarbures et des produits de grande consommation au Burkina Faso". Pour ce qui concerne l’argument de l’effort de guerre contre le terrorisme avancé par le gouvernement, Zéphirin Diabré et ses camarades estiment qu’il doit "faire l’objet d’une proposition de loi à soumettre à l’Assemblée Nationale".

Des réactions tout azimut

La majorité de la population ainsi que plusieurs organisations syndicales et de la société civile n’ont eu de cesse à décrier une "attitude cynique et méprisante". Des avis qui fusent depuis l’annonce de la hausse des prix du super 91 et du gasoil le 8 novembre 2018. Dès le lendemain, la plupart des intervenants dans les émissions interactives s'offusquent contre cette augmentation brusque. Toutefois, certains affirment que la hausse était prévisible. Tous redoutent d’éventuelles répercussions sur le transport et les produits de grande consommation.



17/11/2018




Autres articles dans la même rubrique ou dossier:

Économie bleue - 06/08/2018

1 2 3 4 5 » ... 13