Podcast Journal, l'information internationale diffusée en podcast
Podcast Journal
 
Facebook
Twitter
 

Inverser le cours de la déforestation pour préserver la biodiversité


Par Maxime Lefebvre Rédigé le 21/06/2020 (dernière modification le 08/06/2020)

Le dernier rapport sur la situation des forêts du monde, publié par le PNUE — le programme des Nations unies pour l’environnement —, fait état de niveaux élevés de déforestation et de dégradation. 420 millions d’hectares de forêts ont été perdus depuis 1990.


Pour inverser le cours de la déforestation et de la perte de biodiversité il est urgent de transformer en profondeur nos modes de production et de consommation alimentaires - (c) Pexels
Pour inverser le cours de la déforestation et de la perte de biodiversité il est urgent de transformer en profondeur nos modes de production et de consommation alimentaires - (c) Pexels
Publié à l'occasion de la Journée internationale pour la diversité biologique (22 mai), le rapport relate que la conservation de la biodiversité mondiale évolue selon la manière dont l’Homme interagit avec les forêts mondiales et l'utilisation qu’il en fait.

Le rapport émane de l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), et a été conçu pour la première fois en partenariat avec le Programme des Nations unies pour l'environnement (PNUE). Ce document souligne que près de 420 millions d'hectares de forêts ont été perdus suite à leur conversion à d'autres fins depuis 1990. Toutefois, le taux de déforestation semble diminuer depuis ces trois dernières années. La crise du Covid-19 a souligné l'importance de conserver et d'utiliser de manière durable la nature. La santé des populations est intrinsèquement liée à celle des écosystèmes.

10 millions d'hectares sont perdus chaque année suite à leur conversion à des fins agricoles

27___article_esj___deforestation_et_biodiversite__2____04_06_2020_17_00.m4a Inverser le cours de la déforestation pour préserver la biodiversité  (2.55 Mo)

Les forêts abritent la majeure partie de la biodiversité terrestre, c’est pourquoi il est essentiel de les protéger. Ces dernières contiennent pas moins de 60 000 espèces d’arbres différentes, 80% des espèces d’amphibiens, 75% des espèces d’oiseaux et 68% des espèces de mammifères. En 2020, les évaluations mondiales des ressources forestières de la FAO révèlent que malgré un ralentissement de la déforestation ces dernières années, près de 10 millions d'hectares sont perdus chaque année suite à leur conversion à des fins agricoles ou autres. "La déforestation et la dégradation des forêts se poursuivent à un rythme alarmant qui contribue de manière importante à la perte de la biodiversité", ont indiqué QU Dongyu, Directeur général de la FAO et Inger Andersen, Directrice exécutive du PNUE, dans la préface du rapport.

"Pour changer la donne en matière de déforestation et de perte de biodiversité, nous avons besoin d'un changement profond de la manière dont nous produisons et consommons la nourriture", indique le rapport. "Nous devons également conserver et gérer les forêts et les arbres en adoptant une approche intégrée à l'échelle du paysage et nous nous devons de réparer les dégâts causés en mettant en place davantage d'initiatives visant à restaurer les forêts", précisent Inger Anderser et QU Dongyu.

Le rapport - https://wedocs.unep.org/bitstream/handle/20.500.11822/32472/WF20FR.pdf?sequence=4&isAllowed=y








ÉDITORIAL | POLITIQUE ET SOCIÉTÉ | ÉCONOMIE | NATURE ET DÉVELOPPEMENT DURABLE | ART ET CULTURE | SCIENCE ET HIGH-TECH | SANTÉ ET MÉDECINE | GASTRONOMIE | VIE QUOTIDIENNE | CÉLÉBRITÉS, MODE ET LIFESTYLE | SPORT | AUTO, MOTO, BATEAU, AVION | INSOLITE ET FAITS DIVERS | VOYAGES ET TOURISME | HUMOUR | JEUNES





Les derniers articles




Recherche

L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30        



Facebook