Loading
Podcast Journal
Le Podcast Jour



Le Podcast Journal - podcastjournal.net 

Recherche avec Google
 
 
Respectez l'environnement: n’imprimez pas nos pages sur papier, visualisez-les sur écran blanc ou noir, partagez-les sur vos réseaux ou envoyez-les par mail! Reproduction autorisée uniquement avec le lien mentionnant la source: www.podcastjournal.net

Bulent Inan

L'avenir de Total en Iran dépend de Trump


Total avait signé en novembre 2016 un protocole d'accord avec l'Iran, en vue d'exploiter le plus grand gisement de gaz naturel au monde. Néanmoins, les prises de positions du nouveau président des États-Unis concernant l'accord sur le nucléaire iranien compromettent le projet.


total_iran.mp3 Total Iran.mp3  (1022.28 Ko)

Les prises de position de Donald Trump sur l’Iran menacent les affaires de Total. D'après le président-directeur général de Total, Patrick Pouyanné, le projet gazier iranien de South Pars sera approuvé avant l'été si et seulement si les États-Unis ne reviennent pas d'ici là sur la levée de certaines sanctions consécutive à l'accord conclu entre l'Iran et les grandes puissances sur le programme nucléaire de la République islamique.

Le groupe pétrolier français avait signé en novembre 2016 avec NIOC, la compagnie pétrolière nationale iranienne, un protocole d'accord en vue de développer la phase 11 de South Pars, le plus grand gisement de gaz naturel au monde, dans le Golfe persique. Le projet, dans sa première étape, a été estimé à quelque deux milliards de dollars. Total était ainsi devenue la première compagnie pétrolière occidentale à revenir en Iran depuis la levée des sanctions décrétées en 2012, suivie un mois plus tard par Shell.

Le président américain a qualifié de "mauvais texte" l'accord conclu en juillet 2015 entre Téhéran et les grandes puissances, encadrant les activités nucléaires de l'Iran en échange d'une levée des sanctions commerciales. Le secrétaire d’État américain, Rex Tillerson, a même été jusqu'à proposer un "réexamen complet" de l'accord de l'administration Obama.

Total avait déjà joué un rôle majeur en Iran dans les années 2000 en développant avec succès les phases 2 et 3 de South Pars, avant de quitter le pays après les sanctions prises à l'encontre de Téhéran en raison de son programme nucléaire.


Mises en garde de part le monde contre la politique de Donald Trump


21/02/2017




Autres articles dans la même rubrique ou dossier:

Économie bleue - 06/08/2018

1 2 3 4 5 » ... 12






Dans nos blogs :

Que signifie être végan?

Devenir végan veut dire adopter un mode de vie respectueux des animaux. Cela passe avant tout par une alimentation végétalienne, mais aussi...

Tereza Kesovija sa carrière française à l'honneur (suite)

Depuis le 16 février 2018, il est possible pour les fans, les collectionneurs de posséder en digital les premières chansons de Tereza...



Retrouvez le Podcast Journal :